::: AUTO FOCUS – Votre magazine Auto Moto en ligne – Essais – Actualités – Innovations – Rétro :::

RALLYE LYON CHARBONNIERES 2014

par | mercredi 23 avril 2014 | RALLYE, SPORT AUTO

2ème manche du Championnat de France des Rallyes.

Le 66éme Rallye de Charbonnières fait peau neuve avec un parc d’assistance unique à Villefranche-sur-Saône, ce qui implique un nouveau découpage du rallye, une première journée plus chargée (5 ES au lieu de 3) et une nouvelle spéciale autour de Lamure-sur-Azergues, à parcourir à 3 reprises. Cette 66éme édition accueille également 2 formules de promotion, la Coupe Adam Cup, et le Citröen Racing Trophy Junior, le Trophée Michelin et le rallye VHC, soit 150 équipages INTER dont 12 WRC et 24 VHC.

IMG_8221 (Small)

Les acteurs du Championnat de France sont au rendez-vous, à l’exception de Julien Maurin dont le programme s’oriente vers le WRC 2 et Eric Brunson qui est malade. Pour cette première journée de rallye, on attendait aux avant-postes les patrons du championnat et c’est très logiquement l’équipage Cuoq/Degout qui prend la tête devant Baud/Chioso et Salamon/Roche qui étrennent leurs nouvelles montures, des Ford Fiesta RS WRC et peaufinent les derniers réglages. Juste derrière, on retrouve Gilles Nantet, tout en délicatesse avec sa nouvelle Porsche 911 GT2, qui manque de développement, et une meute de WRC, Mini-Countyman et Citröen C4.

IMG_8211 (Small)

A l’issue de cette 1ère journée du Rallye, c’est Cuoq et sa Citroën C4 WRC qui a creusé un petit écart sur ses concurrents et pointe en tête avec 12’ d’avance sur ses poursuivants : Baud et Salamon sur Ford Fiesta RS WRC. Rien n’est donc joué pour la victoire finale, et la 2ème journée du rallye va nous le prouver.

IMG_8447 (Small)

Départ à l’aube pour la 8ème ES et peut être pour Cuoq une 1ère victoire au rallye de Charbonnières. La C4 n°1 poursuit sa domination jusqu’à la mi-journée où un incident mécanique -rupture de transmission- dans l’ES 9, lui fait perdre un temps précieux et ruine ses espoirs de victoire. Malgré un exploit de son assistance, il lui sera impossible de refaire son retard et viendra échouer à quelques secondes du vainqueur. Mais nous ne sommes pas au bout de nos surprises ; dans l’ES 10, Lionel Baud et sa Fiesta RS WRC qui avait pris la tête du rallye, casse son moteur et doit abandonner, laissant le champ libre à David Salamon dont le mérite aura été d’effectuer une course régulière, avec des temps toujours très proches des leaders. La roue tourne pour ce pilote talentueux, régional de l’étape (natif de St Etienne), qui, en son temps (2008 et 2009), avait laissé échapper la victoire sur sortie de route en fin de rallye.

IMG_8398 (Small)

Victoire donc de l’équipage David Salamon/Romain Roche sur Ford Fiesta RS WRC devant Jean-Marie Cuoq/Jérôme Degout sur Ciroën C4 WRC, auteur d’une belle remontée après son incident mécanique et Pascal Trojani/ Jean-Nöel Vesperini également sur Citroën C4 WRC qui hérite d’une 3éme place inespérée.

Le Trophée Michelin revient à Gilles Nantet (Porsche 911 GT2), la coupe Adam Cup à l’équipage Rémy Jouine/Adrien Bonicel, le Citröen Racing Trophy Junior à Yohan Rossel/Benoît Fulcran.

IMG_8021 (Small)

Un coup de chapeau aux équipages VHC (Véhicules Historiques de Compétition) qui ont assuré le spectacle, la victoire revenant à Renault, équipage Valliccioni/Cardi sur R5 Turbo, qui a pris sa revanche sur Porsche, vainqueur en 2013.

Rechercher sur le site

%

d'infos !