Après avoir vendu un million d’exemplaires depuis 2008, Volvo propose son nouveau XC60 et met l’accent sur le confort, le silence, la connectivité, le design et la sécurité, des atouts chers à la marque.

 

Construit sur la même plate-forme que le XC90, le nouveau XC60 séduit par la fluidité de ses lignes – capot légèrement bombé, ailes galbées et flans élégamment sculptés. L’intérieur lumineux est pratiquement identique à celui du XC 90. Le tableau de bord associe à merveille le métal, le cuir et le bois sur certaines finitions. La nouvelle tablette centrale de 9’’ légèrement inclinée vers le conducteur est tactile (même avec des gants). Le tableau de bord digital accueille le système multimédia Sensus, le MirrorLink et le Volvo Call, application maison qui permet de prendre les commandes du XC60 depuis son smartphone.

A l’arrière, les passagers sont dans un salon, même si le tunnel de transmission trop proéminent rend la place du milieu pas très confortable. Le coffre est vaste avec 505 litres (1,432 l banquettes baissées). Volvo propose quatre finitions : Momentum, R-Design, Inscription et Inscription Luxe.

La sécurité avant tout

Le nouveau XC60 est au top de la sécurité avec une promesse faite par le constructeur : celle de vendre en 2020 des voitures où l’on ne pourra ni mourir ni même être gravement blessé en cas d’accident. Le XC 60 dispose en série d’une panoplie d’aides à la conduite : 360 degrés de vision, radar anti-collision, reconnaissance des panneaux de signalisation, assistance anti-sortie de route, alerte vigilance conducteur, reconnaissance des panneaux de signalisation. Il dispose d’une nouvelle arme : le pilote semi-automatique. Cette technologie permet à l’auto de prendre le contrôle des freins et de la direction en cas de virage serré. Mais pour l’instant, son utilisation n’a encore que peu d’intérêts car la législation impose que les mains soient sur le volant.

Coté motorisation, on retrouve essentiellement des 4 cylindres 2.0 litres turbo, de 190 à 235 ch en diesel et de 250 à 325 ch en essence. En cohérence avec sa politique de voitures électriques, Volvo propose aussi son SUV en version essence/électrique T8 de 407 ch.

Sur les routes de Provence, nous avons pris le volant de la version D4-190 ch 4×4 Inscription et BVA8. Dès les premiers tours de roues, le XC 60 se fait remarquer par son confort, le silence de fonctionnement et son moteur généreux à bas régime, bien accompagné par la boîte Geartronic 8 vitesses. Les suspensions font des merveilles sur les routes lisses comme sur les mauvais revêtements mais procurent des mouvements de caisse désagréables sur routes sinueuses. Cependant, le mode Dynamic permet d’atténuer cette sensation.

Les taris du XC 60 démarrent à 46 900 € pour la version diesel 190 cv finition Momentum jusqu’à 79 510 € pour la version T8 Twin Engine. Notre véhicule d’essai s’affiche à 55 220 €. La seconde génération suédoise du XC 60 réunit de nombreux atouts qui lui permettent de se hisser fièrement au niveau des SUV allemands, rois de la catégorie.

 

Michel MORILLON

Articles associés