C’est une équipe de stars qu’annonce TOYOTA GAZOO Racing pour le prochain Rallye Dakar, qui se déroulera pour la première fois en Arabie Saoudite en janvier 2020.

En effet, l’écurie d’usine comptera quatre équipages, respectivement composés des pilotes et copilotes suivants : Nasser Al-Attiyah et Mathieu Baumel, Giniel de Villiers et Alex Haro, Bernhard Ten Brinke et Tom Colsoul ainsi que Fernando Alonso et Marc Coma.

Le team, qui court le rallye depuis 2012 sous les couleurs de TOYOTA GAZOO Racing South Africa, a décroché en début d’année la première victoire de Toyota au classement général avec Nasser et Mathieu. Depuis sa première participation à l’épreuve, l’équipe a enregistré les meilleurs résultats d’ensemble : 3e (2012), 2e (2013), 4e (2014), 2e (2015), 3e (2016), 5e (2017) et 2e (2018).

Pour la prochaine édition de ce rallye légendaire, TOYOTA GAZOO Racing a réuni des spécialistes chevronnés du rallye-raid et des sportifs relativement novices dans la discipline. Nasser et Mathieu remettront leur titre en jeu dans l’espoir d’étoffer un palmarès déjà impressionnant, riche de multiples Coupes du Monde FIA des rallyes tout-terrain et de victoires au Dakar. Autre concurrent expérimenté, Giniel compte à son actif une victoire au Rallye Dakar 2009 et quatre sacres au Rallye du Maroc, le dernier datant de début octobre avec son nouveau copilote Alex. Vainqueur lui aussi au Maroc par le passé, Bernhard retrouve Tom : issu d’une famille de rallymen, ce copilote court depuis des années en rallye dans différentes disciplines et a remporté plusieurs succès dans la catégorie camions.

Fernando, double vainqueur des 24 Heures du Mans, champion du monde d’endurance FIA en titre avec TOYOTA GAZOO Racing, double champion du monde de Formule 1 et vainqueur des 24 Heures de Daytona, conduira le quatrième véhicule engagé par l’écurie. Son ambition : s’essayer à différentes disciplines automobiles pour devenir un pilote de course encore plus accompli.

À ses côtés, la navigation sera assurée par Marc, autre légende espagnole, auréolé de six titres de champion du monde FIM des rallyes tout-terrain et de cinq victoires au Rallye Dakar dans la catégorie motos. Depuis le mois d’août, ce « super duo » ibérique de transfuges s’entraîne intensivement dans des conditions et sur des terrains parmi les plus difficiles d’Europe, d’Afrique et du Moyen-Orient. À ce jour, Fernando et Marc ont plus que doublé le kilométrage prévu : à n’en pas douter, ils sont bien décidés à remporter cette épreuve automobile, l’une des plus redoutables qui soient.

Les quatre équipages évolueront sur la dernière version du Toyota Hilux, conçu et construit en Afrique du Sud – un modèle aguerri aux rallyes. Le Dakar 2018 avait vu arriver une toute nouvelle mouture, qualifiée de « bond technologique » par le patron du team Glyn Hall. De fait, le Hilux s’est illustré dès ses débuts par une deuxième et une troisième place lors de cette édition, avant de remporter l’épreuve dès l’année suivante. Fidèle aux principes d’amélioration continue de TOYOTA GAZOO Racing, l’écurie a continué d’affûter le Hilux dont la dernière déclinaison sera son porte-drapeau sur le rallye. Le véhicule est équipé de suspensions indépendantes, d’une transmission intégrale et d’un moteur V8 atmosphérique de 5 litres monté au centre, juste derrière les roues avant.

Le Rallye Dakar 2020, qui se disputera exclusivement en Arabie Saoudite, partira le 5 janvier de la ville de Djeddah, à l’Ouest du pays. L’itinéraire mettra cap au nord, avant de redescendre vers le sud-est jusqu’à la capitale, Riyad, où les équipages passeront leur traditionnelle journée de repos. La seconde moitié de l’épreuve traversera le Rub al Khali (le « Quart vide » en arabe), la plus vaste étendue ininterrompue de sable au monde, avant de franchir l’arrivée dans la ville d’Al-Qiddiya le 17 janvier.

Articles associés