Toyota France renouvelle son partenariat avec Ronan Chabot et Gilles Pillot, qui prennent le départ du Dakar 2019 à bord d’un Hilux aux couleurs TOYOTA GAZOO Racing France.

·        Le Dakar 2019 part de Lima le 7 janvier, pour une arrivée à Lima le 17 janvier, au terme d’une longue boucle de plus de 5 500 km en 10 étapes à travers le désert péruvien.

·        Ronan Chabot et Gilles Pillot font équipe avec les trois Hilux TOYOTA GAZOO Racing South Africa confiés aux duos Nasser Al Attiyah-Matthieu Baumel, Giniel de Villiers-Dirk von Zitzewitz et Bernhard tenBrinke-Xavier Panseri.

Le Dakar 2019 part de Lima le lundi 7 janvier. Après 10 étapes, dont une « marathon » sans assistance le 10 janvier entre Arequipa et Tacna, l’arrivée est prévue à Lima le 17 janvier. Plus de 5 500 km à travers le désert péruvien attendent les équipages, dont près de 3 000 km de spéciales chronométrées. Au départ de leur 17e Dakar, Ronan Chabot et Gilles Pillot seront de nouveau soutenus par Toyota France et disposeront d’un Toyota Hilux aux couleurs bleu-blanc-rouge de TOYOTA GAZOO Racing France. Forts de leur cinquième place au Rallye du Maroc en octobre dernier, ils visent le « top 10 » sur ce Dakar qui fera la part belle aux dunes et à la navigation, un format qui pourrait bien leur convenir puisqu’ils avaient signé leur meilleure prestation sur ce terrain en 2013, avec plusieurs podiums d’étapes et une belle septième place au final.

Également avec des Hilux préparés par Overdrive mais engagés par Toyota Gazoo Racing SA (South Africa), les équipages Nasser Al Attiyah-Matthieu Baumel, deuxièmes au Dakar et vainqueurs du Rallye du Maroc en 2018, Giniel de Villiers-Dirk von Zitzewitz, troisièmes au Dakar en 2018, et Bernhard ten Brinke-Xavier Panseri seront tous de sérieux prétendants aux premières places, voire à la victoire.

« On a hâte d’être sur la ligne de départ avec le clignotant qui passe au vert ! », déclare Ronan Chabot, à la fois pilote et concessionnaire Toyota. « Nous commençons à bien connaître la voiture, on apprécie beaucoup de rouler dans le sable et on a la chance d’être dans une équipe très sympa (Overdrive). Il y a toujours une boule au ventre avant le départ, même après 16 participations. Cette année, je suis content d’être bien reposé, prêt à affronter la dureté de l’épreuve. »

« Cela fait un an qu’on attend ça, vivement le départ ! », ajoute Gilles Pillot. « On aborde la course avec sérénité et confiance. En participant à 16 Dakar, nous savons exactement comment fonctionne l’autre à bord de la voiture. Partager ce type d’aventures ne peut que laisser de très beaux souvenirs et consolider notre amitié. On réussira notre Dakar avant tout si on a pris un maximum de plaisir, au-delà de la performance sportive pure. Si on arrive en plus à se hisser dans le « top 10 », ce serait un super Dakar. »

En catégorie Production (T2), plus proche des véhicules de série, le Team Land Cruiser Toyota Auto Body (TLC) confie deux Land Cruiser aux français Christian Lavieille et Jean-Pierre Garcin (vainqueurs T2 en 2017), ainsi qu’au japonais Akira Miura, copiloté par le français Laurent Lichtleuchter (vainqueurs T2 en 2018).

Articles associés