Au programme de la première étape, un parcours menant les 239 équipages au circuit de Dijon-Prenois, Au classement général de la journée, c’est l’équipage Andrew Smith/James Cottingham, vainqueur l’an dernier, qui prend la tête sur sa Ford GT40. Mais rien n’est acquis.

 

La 2ᵉ étape mène les concurrents à Megève, Andrew Smith conforte son avance, les Français Ludovic Caron/Denis Giraudet entament une belle remontée après les problèmes de culasse survenus la veille sur le V8 de leur Shelby Cobra. La 3ᵉ étape ne change rien au classement, l’équipage britannique Andrew Smith/James Cottigham mène la danse.

Les concurrents font un passage sur le circuit Paul Ricard. Au volant de sa Ford GT40, Andrew Smith est débarrassé de son concurrent Chris Ward, alors 2ème (Jaguar Type E) et contraint à l’abandon après quatre tours de circuit.

La 27e édition du Tour Auto Optic 2000 s’achève par trois épreuves spéciales disputées dans l’arrière-pays provençal et une arrivée jugée à Nice sur la place Masséna. Les vainqueurs de l’édition 2017 Andrew Smith/James Cottingham Ford GT 40 renoncent sur bris de boîte de vitesse dans la dernière spéciale. Ils offrent la victoire en VHC à l’équipage suisse Raphaël Favaro/Yves Badan sur une Lotus Elan 26R, équipage très régulier depuis le début de l’épreuve.

Autres vainqueurs de l’édition 2018 : l’équipage français, Patrick Hautot/Sylvain Cantrel, impose sa Ford GT40 dans le groupe G1 et G2. Les Américains Cooper Mac Neil/Gunnar Jeannette, remportent quant à eux le Groupe H1/H2/I aux commandes de leur Porsche 911 RSR 3.0L et le duo Jean-François et Chloé Pénillard (Porsche Pré A) gagne le classement à l’indice de performance.

La victoire en régularité revient à l’équipage tricolore Jean Rigondet/Olivier Souillard (CG 1200 S), dominateur du premier au dernier jour du rallye.

 

Michel MORILLON

 

Articles associés