La Techno Classica qui s’est déroulée du 15 au 19 avril à Essen en Allemagne a réuni des milliers de voitures de collection. Les modèles les plus prestigieux étaient au rendez-vous, comme par exemple les mythiques Mercedes 300 SL, les Mustang, les Porsche 356 Speedster… La liste est interminable, tout comme les rangées de voitures alignées les unes à côté des autres et réparties dans pas moins 12 halls différents.
A droite, à gauche, au milieu, derrière des quantités impressionnantes de Porsche, Alfa Roméo, Aston Martin se laissent photographier, admirer, commenter par des centaines de milliers de visiteurs. C’est l’occasion pour leur propriétaire de mettre en valeur la restauration ou le petit détail qui fera la différence face à des acheteurs qui ont véritablement le choix.
Pour certaines autos, la restauration est proche de la perfection, presque trop parfaite – comme si son propriétaire souhaitait effacer son histoire. Mais la tendance qui s’affirme de plus en plus c’est la restauration minimaliste, laissant au futur acquéreur le choix de continuer le travail amorcé ou de laisser l’auto dans son « jus ». Dans les deux cas, les prix se maintiennent dans la fourchette haute. Et à y regarder de plus près, le marché de la collection a l’air de plutôt bien se porter.
Un petit tour d’horizon en images d’un salon magique, où passionnés et amateurs se laissent charmer par ces modèles qui ont participé à l’histoire de l’automobile.

Articles associés