Dans la famille des SUV,  je demande le T-Cross, le plus petit de la gamme du constructeur et qui se veut être un passe-partout en ville. Il vient compléter une gamme SUV en pleine essor.

Le dernier de la famille souhaite concurrencer un marché qui prend de l’ampleur. Les clients se tournent de plus en plus vers ces SUV compacts capables de parcourir de grandes distances et d’être agiles en ville. Cette polyvalence, VW l’a bien comprise en sortant le T-Cross. Il complète ainsi son offre avec un SUV spacieux le Tiguan et le T-Roc plus compact.
Il a été conçu sur la plate-forme modulaire (MQB) que l’on retrouve sur de nombreux modèles du groupe VW. Cependant, l’empattement de 2,56 m pour une longueur totale de 4,11 lui procure un habitacle généreux pour 5 personnes. Et le coffre de 385 litres peut passer à 455 litres en faisant coulisser la banquette et à 1 281 litres en rabattant la banquette.
Il bénéficie des systèmes d’aides à la conduite que l’on retrouve sur les véhicules des catégories supérieures. Sont d’ores et déjà livrés de série, le système Front Assist avec le système de détection des piétons et le City Emergency Braking (freinage d’urgence en ville), le Lane Assist (l’assistance de maintien de trajectoire), le Hill Start Assist (l’aide au démarrage en côte), le système de protection proactive des occupants, et le système d’aide au changement de voie, qui associe le capteur d’angles morts (Blind Spot Detection ) au Rear Traffic Alert (l’assistant de sortie de stationnement). Le Driver Alert System (système d’alerte pour le conducteur), le régulateur de vitesse adaptatif et le Park Assist sont également disponibles en option.
Par ailleurs, les smartphones peuvent se recharger par induction, mais la présence de pas moins de quatre ports USB facilite le confort digital à bord.

Priorité à l’essence

Le nouveau T-Cross propose au choix quatre moteurs turbocompressés : trois essence et un diesel. Les deux blocs essence trois cylindres 1.0 TSI à filtre à particules essence développent respectivement 95 et 115 ch et le modèle haut de gamme, le quatre cylindres 1.5 TSI, délivre pour sa part 150 ch. Un quatre cylindres diesel 1.6 TDI de 95 ch vient compléter l’offre. Toutes les motorisations sont conformes à la dernière norme d’émissions Euro 6d-Temp. Cependant, pour l’instant, le constructeur allemand ne prévoit d’hybride sur ce modèle. 

Tout comme sa petite soeur la Polo, le nouveau T-Cross est fabriqué dans l’usine espagnole Volkswagen en Navarre. Volkswagen prévoit d’investir environ un milliard d’euros sur le site d’ici 2019 dans le but d’accompagner la croissance particulièrement soutenue enregistrée sur le marché des SUV compacts. Dans le même temps, le nombre d’effectifs va progresser d’environ 10 %.
En 2020, VW prévoit, l’I.D. CROZZ qui sera le premier SUV 100 % électrique de Volkswagen à arriver sur le marché. Avec des modèles allant du T-Cross à l’I.D. CROZZ, Volkswagen proposera alors une gamme de SUV très complète.

Articles associés