Les morts sur la route ont augmenté de 8,8 % au mois de septembre. Des chiffres en contradiction avec l’abaissement de la vitesse à 80km/h sur certaines routes.

Malgré l’abaissement de la vitesse sur les routes bidirectionnelles sans séparateur central depuis le 1er juillet dernier, la Sécurité Routière a constaté que la mortalité a augmenté de 8,8 % au mois de septembre 2018 par rapport à septembre 2017. Cette hausse concerne les automobilistes, les motocyclistes et les camionneurs.
Il apparaît que cette hausse inattendue est en contradiction avec l’abaissement de la vitesse à 80km/h au lieu de 90km/h sur les routes sans séparateur central.
« Les données communiquées aujourd’hui par la Sécurité Routière sont donc particulièrement préoccupantes au regard des objectifs fixés par le Gouvernement, pour qui l’abaissement de la limitation de vitesse à 80 km/h doit permettre de ‘sauver 350 à 400 vies’. », explique Jean-Luc Michaud, président du Comité indépendant d’évaluation des 80km/h.
Les chiffres du mois de septembre sont provisoires. Il faudra inclure la totalité des tués à 30 jours ainsi que l’exige l’Union européenne en la matière et le pourcentage sera alors peut-être plus élevé.
Il reste encore du chemin avant de mettre en corrélation cette limitation qui a été en vigueur le 1er juillet dernier et la baisse théorique voulue par le gouvernement. A savoir d’ailleurs si la route empruntée est la bonne.

Articles associés