Ce qui a marqué le plus le SSalon de Francfort 2019, c’est électrification. Ce fut aussi l’occasion pour les constructeurs de communiquer les objectifs qu’ils se sont fixés. Vive l’industrie automobile de demain.

Le salon de Francfort est un événement qui a pour habitude de consteller son espace de nouveautés à l’instar de la BMW Concept 4, nouveau X6, Série 8 (Gran Coupé, M8 Coupé, M850i Cabriolet), la Vision iNext, Vision M Next, la i Hydrogen Next, les troisièmes générations de Série 1 et X6, la Série 3 Touring et le X1 restylé.

Lors du salon, la plupart des véhicules présentés étaient 100 % électriques ou hybrides rechargeables.  C’est dans ce contexte que BMW table sur 1 million de véhicules électrifiés sur les routes dès 2021. Le géant allemand aligne un plan d’électrification ambitieux composé de 25 modèles d’ici 2023. Parmi ces nouveaux modèles, BMW prévoit notamment la commercialisation en 2022 d’une berline 100% électrique.

Le groupe Renault, quant à lui, présent en marge du Salon pour dévoiler son nouveau Captur, notamment en version plug-in hybride a déjà bien avancé pour répondre aux exigences européennes. Le constructeur vise de vendre 15 % de sa flotte en électrique en 2025.

Les autres constructeurs sont tout aussi ambitieux comme Ford qui souhaite que la majorité de ses ventes de véhicules particuliers soient hybrides ou 100 % électriques, dès 2022.

Stratégie électrique 

Première étape vers l’électrification de son offre, la commercialisation de l’ID.3 devrait conduire Volkswagen à atteindre le million d’immatriculations de véhicules électriques à l’horizon 2025. La marque tente de renter dans les clous des normes européennes en termes d’émission de CO2. Lors du salon, ce constructeur a dévoilé en avant-première son premier modèle 100 % électrique de série. Produite sur la plateforme MEB, affichant une vitesse maximale de 160 km/h et disponible dans trois tailles de batteries, la berline de base affichera un prix à moins de 30 000 euros. Cette version, dotée d’une batterie de 45 kWh peut atteindre une autonomie de 330 kilomètres selon le WLTP.

Celle équipée d’une batterie de 77 kWh est prévue pour rouler jusqu’à 550 kilomètres, promet Volkswagen. Sur les 6 millions de VP neufs vendus annuellement, Volkswagen entend parvenir à écouler 1 million de véhicules électriques en 2025. Les versions électrifiées de la Golf et de la Up (e Golf et e-up) doivent aider le constructeur à atteindre son objectif.

Articles associés