Des lignes galbées, un capot long, un pare-brise incliné, des optiques de félin, on est dans la e-Legend Concept une réminiscence de la 504, mais électrique et autonome.

La parenté avec la fameuse 504 coupé n’est pas virtuelle dans ce concept. D’ailleurs, il est largement inspiré de cette auto légendaire des années 70 dessinée à l’époque par l’Italien Pininfarina.
Pour une fois qu’une voiture électrique ne ressemble pas à une voiture électrique profitons-en. Et ça tombe bien, car elle sera présente sur le stand Peugeot au Mondial de Paris au mois d’octobre.
Ce concept met en scène la conduite de demain à savoir des modes de conduite autonomes à des degrés différents suivant les désirs du conducteur.
PEUGEOT e-LEGEND CONCEPT propose quatre modes de conduites, dont deux modes autonomes : SOFT qui privilégie le confort des occupants avec par exemple la projection sur les écrans de matière digitale et affichage des informations réduit au strict minimum, ou le mode SHARP avec la possibilité de connexion maximale aux activités numériques (réseaux sociaux, agenda, etc…).
En mode autonome, l’e-LEGEND CONCEPT s’adapte. Le volant s’escamote sous la barre de son afin de dégager totalement l’écran de 49 pouces, les sièges avant s’inclinent, les accoudoirs latéraux se déploient automatiquement, libérant ainsi un large rangement et une zone de recharge par induction pour smartphone et les commandes principales restent accessibles au moyen de la console centrale intégrée au siège conducteur.
Il existe deux modes manuels, le mode « cruising » avec rappel des trois cadrans du 504 Coupé et affichage du bois traité numériquement sur les différents écrans et le mode BOOST qui propose une conduite dynamique et une immersion à 180° avec projection de la route sur un seul grand écran.

Seize écrans

Dans l’habitacle le clin d’oeil à la 504 est visible sur les sièges recouvert de velours en matelassures verticales. Cependant, le digital domine l’habitacle. Il est diffusé sur 16 écrans de tailles différentes, du 49 pouces incurvé sous la barre de son jusqu’au 12 pouces dans chaque pare-soleil en passant par le 29 pouces dans les portes.
L’auto est propulsée par une chaîne de traction 100% électrique. A l’aide de batteries de 100 kWh, la motorisation développe un couple de 800 Nm et une puissance de 340 Kw distribués aux quatre roues motrices. Ce niveau de performance permet de parcourir le 0/100 km/h en moins de 4s et d’atteindre une vitesse maximale de 220 Km/h. L’autonomie est de 600 km.
Peugeot se tourne donc peu à peu vers l’électrique ce qui n’était pas évident à attendre les propos de Carlos Tavares, président du directoire du groupe PSA.

Articles associés