C’est peut-être le titre qui résume le mieux la place réservée à ces voitures anciennes et qui ont fait craqué certains vignerons. Comme le bon vin, certaines autos ont traversé le temps, pour arriver dans le salon de Pierre-Emmanuel Taittinger. Car sa Peugeot 172 C de 1924 y a trôné fièrement pendant des années. Considéré par le champenois comme une vraie œuvre d’art, elle n’a pas subi le dédain d’être remisée dans un garage. Il faut dire que l’auto est assez petite et peut facilement se garer au cœur de la maison…

Même si elle n’a pas connu le succès de sa concurrente Citroën, la Trèfle, elle tient enfin sa revanche, 93 ans après sa création. Une belle victoire pour la grande dame.

Articles associés