Certains diront qu’il était temps pour le constructeur français de renouer avec le succès. Avec plus de 500 000 unités vendues depuis son lancement en 2008, le nouveau SUV de la marque au Lion a su relever de vrais objectifs en étant gratifié d’une belle 2ème place des ventes en France. Mais ce n’est pas tout ! Peugeot a su par ailleurs assurer la pérennité d’un nouveau modèle par ses qualités intrinsèques. Le constructeur français a su séduire une clientèle exigeante à la recherche de produits polyvalents sur un segment ou pléthore de modèles s’affrontent.

Peugeot met la barre très haute face à la concurrence notamment contre le Renault Captur, le Nissan Juke ou l’Opel Moka. Pour renforcer le caractère de son SUV, Peugeot lui offre un nouveau visage après trois ans de carrière ; calandre verticale, nouveaux boucliers, capot plus haut et les optiques optent pour un fond noir afin d’accroître ses prétentions dynamiques. L’habillage en plastique des passages de roues, des grandes protections de carrosserie proéminentes lui donne des allures de break surélevé baroudeur à défaut de faire vrai cross-over.

Côté équipement, le nouveau Peugeot 2008 brille par ses dotations avec la fonction Mirror Screen à partir de la finition Allure. Le freinage automatique d’urgence en ville et le GPS de série sont proposés sur les versions haut de gamme. La fonction Active City Brake et le parc Assist pour faciliter le stationnement, c’est disponible également. Pour faire écho à la pub nationale « elle l’a » ! Enfin le nouveau 2008 s’offre une finition GT Line plus sportive notamment au niveau du traitement de l’habitacle intérieur avec un garnissage inédit emprunt de surpiqures rouges du plus bel effet sur les sièges. La capacité du coffre évolue de 422 litres à 1.400 litres grâce au maniement aisé de la banquette modulaire 1/3-2/3. Un espace complémentaire de 22 litres est prévu pour la roue de secours en option moyennant 120 €

L’extérieure de cette version GT Line est soignée. Campée sur des roues au diamètre généreux diamantées noir brillant, le 2008 millésime 2016 s’affirme ! La fonction ‘Grip Control’ est de série. Pour les néophytes, il s’agit d’une gestion électronique de l’anti-patinage qui améliore la traction en terrain hostile. On a le choix entre 5 stratégies de pilotage réglables depuis la molette située sur la console centrale. Ce n’est pas l’efficacité d’un 4X4 mais la possibilité de se sortir d’un mauvais pas, chemin boueux ou sur du sable par exemple.

Dans la salle des machines, pas grand-chose de neuf si ce n’est l’arrivée de la boîte automatique ET6 avec le moteur 3 cylindres Puretech de 100cv.
Notre essai dans la région de Valence en Espagne sur un parcours mixte permet de confirmer une auto homogène, la boite EAT6 est lente mais douce. Elle accompagne efficacement le caractère très coupleux du petit trois cylindres, 1.2 l. L’habitacle est bien insonorisé et la version Purtech 130 ch offre un niveau bien supérieur en terme d’agrément et performances. La boîte mécanique à 6 rapports est bien guidée. Les tarifs démarrent à 16 050€ pour la version essence Access 82ch à 25 110€ pour la version 1,2 l Puretech GT Line avec boîte EAT6.

Pour conclure la deuxième génération de Peugeot 2008 a réussi son examen de passage et cela lui donne désormais l’avantage face à la concurrence. La fonction ‘Grip Control’ est une alternative aux vrais 4X4. Quant à l’arrivée de la boite automatique EAT6 et la signature GT Line, elles placent en bonne posture la deuxième génération de SUV pour conserver sa place de leader dans la catégorie.

François Vincent

Articles associés