Après quatre ans d’existence et trois versions (3, 5 portes, découvrable), la 108 affiche son élégance urbaine face à une concurrence qui s’affirme de plus en plus sur ce créneau. Grâce à ses sœurs jumelles, Toyota Aygo et Citroën C1, la 108 joue la carte de l’élégance.

 

Avec 68 ch sous le capot, trois cylindres, 3,47 m de long, 4,1 l aux 100 km, la citadine du Lion a tout misé sur une utilisation urbaine. Compacte, sobre, maniable, elle a réuni tous les critères d’une citadine chic et pratique.

Les principales évolutions se situent sous le capot. Le trois cylindres de 1,0 l, développant 68 ch, a la particularité d’être peu gourmand, environ 4,5 l en cycle urbain et reste discret. Les vibrations, émanant parfois de ce type de motorisation, ont été gommées. Pour s’extirper du flot, la petite lionne a du répondant, avantagée par un poids raisonnable : 840 kg sur la balance.

Facile à conduire, à stationner, même sans l’aide au stationnement, elle a toutes les caractéristiques d’une citadine qui donne un certain agrément de conduite. Elle se faufile dans les bouchons dans un confort agréable et, aux feux, elle coupe le moteur toute seule comme une grande.

En effet, l’auto dispose dès la finition Active de l’air conditionné, de 6 airbags, de la direction assistée, de la banquette arrière rabattable 50/50, de l’aide au démarrage en côte, des feux diurnes, de l’autoradio MP3 avec bluetooth et de la centralisation.

Une 108 qui a de l’Allure

En haut du panier, la 108 Alluremet en avant son côté « techno » grâce à un système multimédia avec écran tactile de 7 pouces, le port USB, la fonction Mirror Screen et la caméra de recul.

Une version baptisée Top ! permet aux passagers de regarder le ciel grâce à une capote en toile rétractable.

On pourrait continuer de surfer sur les compliments, sauf que la petite citadine n’aime pas trop sortir de sa zone de confort. Autrement dit, elle préfère les rues que les grands axes. Sur le périph ou sur l’autoroute, la lionne se transforme en lionceau. Le trois cylindres est à la peine et la consommation s’envole. On passe alors de 4,5 l à un bon 6 l aux 100 km. Sur ce terrain, elle est moins performante que sa grande sœur dotée du 1,2 l Puretech de 82 ch, plus polyvalent, mais également un peu plus gourmand. Les places arrière, étriquées, ne permettent pas aux passagers d’être assis confortablement pour de longs trajets. Cependant, son comportement reste sain. Elle s’adapte facilement aux différents styles de routes et permet de faire quelques escapades extra-urbaines.

Les tarifs de la Peugeot 108démarrent à 10 500 euros en trois portes et à 11 000 euros en cinq portes. Mais vous pouvez également opter pour un coup de cœur sur la finition Active qui vous coûtera 1 250 euros supplémentaires.

 

 

 

Peugeot 308 Puretech 130 ch

Comme beaucoup de modèles de la marque, le 1,2 Puretech équipe la 308. Sous le capot de cette berline, il peut exprimer toute son énergie et son dynamisme. Il relance à bas régime et permet d’accomplir des trajets sur autoroutes avec vigueur tout en préservant la consommation. Les chiffres officiels donnent 5,4 litres aux 100 km pour la boîte mécanique, pour 115 g de CO2 par km. Associé à la boîte automatique à 8 rapports, il garde sa sobriété et rejette seulement 117 grammes de CO2.

Articles associés