La bataille est rude dans le segment des gros modules. Renault et Citroën s’apprêtent à livrer combat alors que l’Opel Zafira est passé l’année dernière par la case Facelift. Confortable, modulable et très spacieux : que vaut – il sur nos routes de France ?

 

Le segment est en perte de vitesse, rien à faire. Ces monospaces ont moins la cote et les SUV prennent l’ascendant, question d’époque. Pourtant, nombreux sont les constructeurs à ne pas lâcher l’affaire. Citroën présente son C4 Picasso largement revu, Renault son bestseller, le Scenic, alors que Volkswagen, avec son Touran lancé il y a un an, déjà compte bien prendre de l’avance.

 

Chez Opel, le Zafira est disponible en un seul format : 4,67 m. Il est ainsi suffisamment doté pour venir titiller les versions longues du Renault Scenic ou Citroën Picasso. Pour garantir agrément et confort, il se dote de trois motorisations diesels, 120, 136 et 170 cv. Il existe un bloc 1.4 l de 120 et 140 cv. Pour les plus exigeants, une version à 200 cv est proposée, à partir d’un bloc de 1 600 cm3, de puissance équivalente au dernier Renault Espace.

Trois niveaux de finition caractérisent la gamme Zafira. Sur route, notre version diesel de 170 cv est dynamique lorsque la touche sport est activée. Cette fonction intervient sur la prise de roulis. Un mal manifeste dans cette catégorie de modèle – qui plus est pour ce rondouillard bébé de 1 775 kg. A titre de comparaison, le Grand C4 Picasso de Citroën fait 300 kilos de moins.

Malgré l’excès de poids, son comportement routier est excellent, le train avant bien guidé et, sur autoroute, il se montre stable et confortable.

Le manque de dynamisme n’est pas si grave, mais c’est la consommation qui devient difficile à maîtriser. Faire moins de 8,5 l/km relève du défi. En ce qui concerne l’espace de vie à bord, les passagers sont bien installés et le coffre est le plus généreux, toutes catégories confondues. La banquette s’ajuste et les bagages prennent place sans difficulté, même en configuration sept places.

Côté finition, rien à dire, c’est bien assemblé et la qualité des matériaux est optimum. Cela se ressent aussi au niveau de l’insonorisation. Comptez 32 450 € pour la finition « Innovation ».

Vincent Marquis

Articles associés