C’est dans les environs de Francfort qu’Opel a décidé de présenter sa nouvelle version du Zafira. L’appellation Zafira ne correspond plus au monospace compact à 7 places mais donne le jour à une version van dérivée de l’utilitaire Vivaro, ’’le Zafira Life’’ qui va chercher sa plateforme du côté des Peugeot Traveller et Citroën SpaceTourer.

Ce modèle est proposé avec cinq sièges en série ; il est possible de monter jusqu’à huit places en fonction des configurations et neuf pour la finition Business. En bon dérivé d’utilitaire, sa carrosserie rectangulaire existe en trois longueurs dont la plus courte (4,60 m) mesure 6 centimètres de moins que le précédent Zafira. La version 8 places ne permettra pas forcément d’emporter les bagages de tout le monde ; pour y parvenir, il faudra accéder aux  versions rallongées à 4,96 m (+ 35 cm d’empattement) ou à 5,31 m (4,95 m + 35 cm de porte à faux arrière).

A bord,  le poste de conduite est assez haut et la position de l’assise est relativement verticale. L’ambiance est agréable et confortable, les inserts gris, les baguettes chromées ou le volant cuir donnent à la planche de bord un aspect qui l’éloigne des modèles professionnels. On peut regretter des plastiques un peu durs, des vide-poches de portes positionnés trop bas et la trappe sur le dessus du tableau de bord, trop en avant.

Notre Zafira Life est équipé de la  finition ‘’Innovation’’ qui inclut de série l’ affichage tête haute, la sellerie cuir avec sièges avant électriques, chauffants et massants, le système de navigation et multimédia  compatible Android Auto et Apple Carplay et le toit vitré panoramique fixe. Deux autres finitions sont proposées, dont une entrée de gamme Enjoy correctement fournie : essuie-glaces et allumage des phares automatiques, climatisation automatique bi-zone ou encore les vitres sur-teintées à l’arrière. Par contre l’aide au stationnement arrière, indispensable pour un véhicule de ce gabarit, est facturée en option à 350 € sur cette finition.

Les places arrière sont bien traitées ; on accède par la  porte coulissante droite, motorisée sur la finition Innovation, celle de gauche est en option à 500 €. Il est possible de voyager confortablement, les dossiers sont inclinables et l’espace aux jambes suffisant. La troisième rangée demande un surplus de 1 100 €. Elle se présente sous la forme d’une banquette deux places à gauche et d’un siège individuel à droite, tout comme au deuxième rang.

La volume du coffre est de 4 900 litres sur la version longue de 5,31 mètres.

Petit inconvénient : les sièges amovibles  ne disparaissent pas dans le plancher comme sur le Zafira originel – il faudra donc trouver un lieu de stockage avant de partir si on ne conserve qu’un seul, deux, trois, quatre ou cinq des six sièges arrière.

Notre véhicule d’essai est équipé d’une motorisation 2,0 litres 150cv associée à une boîte de vitesse mécanique 6 rapports. Au volant, on est surpris par l’agilité et la souplesse de l’ensemble qui se conduit comme une berline. On constate peu de mouvement de caisse et la direction est précise et souple, avec un petit bémol pour les manœuvres où elle devient un peu résistante. Les suspensions sont suffisamment souples pour voyager confortablement autant à l’avant qu’à l’arrière.

Opel propose une variante équipée d’un motorisation 2,0 litres de 177cv associée à une boîte auto EAT8 plus adaptée aux familles nombreuses et aux longs trajets.

Les tarifs démarrent à 35 870 € en version 1,5 litres diesel 120cv jusqu’à 47 810 € version 177cv finition Innovation. Il faudra ajouter 1 000 € pour la version L2 (4,96m) et 2 000 € pour la version L3 (5,31m). Notre véhicule d’essai est affiché à 45 110 €.

L’Opel Zafira Life entre dans le monde des vans et  il a des qualités à faire valoir, un espace à bord confortable et spacieux, un équipement complet sur la version Innovation. On peur regretter que la boîte EAT8 ne soit disponible que sur la version 177cv et les nombreuses options sur les versions de base.

Michel MORILLON

Articles associés