Opel  a mis à notre  disposition ,pour un essai, son modèle le plus puissant jamais produit. Il s’agit de l’Astra OPC, dérivé du coupé GTC, dont il reprend l’essentiel de la carrosserie. Avec  280 chevaux, il va y avoir du sport, moteur !

 

Avant de monter à son bord, on ne peut s’empêcher de faire le tour de cet objet qui ne laisse pas indifférent. Carrément lookée comme une sportive, l’Astra OPC dispose de tous les atours d’une voiture de course. Aileron, double sortie d’échappement, jantes de 20 pouces et couleur jaune poussin, tout y est.

Une fois à l’intérieur, on ne peut que constater la ressemblance avec le coupé GTC, mais typé plus sportif. Sièges baquets et logo OPC font leur apparition sur le volant sport à 3 branches, ainsi que  sur le levier de vitesse. Légère déception quant à la qualité des plastiques et les inserts imitations carbone. De plus, il vous faudra bien lire le mode d’emploi avant de connaître les fonctions de la multitude de boutons présents sur la console centrale !

Côté mécanique, l’Astra OPC ne fait pas dans la dentelle. Avec ses 280 chevaux, elle atteint une vitesse maxi de 250 km/h, parcourt le 0 à 100 km/h en 6’’ et consomme environ 13l/100 km (conso constatée lors de notre essai). L’OPC ne bénéficie pas de bonus écologique mais plutôt d’un malus avec ses  189 g de CO2 émis par kilomètre. Malgré ces chiffres affriolants, nous avons été déçus par le manque de puissance à bas régime, et une boîte de vitesse un peu lente. En revanche, la qualité du châssis permet une excellente tenue de route ; à noter également des freins de très bonne endurance !

Sans être parfaite, l’Astra OPC reste attachante avec un look hors du commun et permet de proposer une alternative à la Mégane RS à puissance équivalente. L’Opel Astra OPC se vend 33 900 €.

Articles associés