Suzuki a vendu 4 870 Swift Sport en France depuis la première génération en 2007. Avec cette 3e génération, Suzuki propose un produit plus abouti, plus moderne et plus mordant.

C’est une rupture avec les précédents modèles, la nouvelle Swift Sport est proposée uniquement en 5 portes avec une nouvelle motorisation. Exit le 1,6 atmosphérique, place au 1,4 Boosterjet emprunté au Vitara S. La puissance est à peine plus importante 140 ch, mais la nouvelle Swift a fait une cure d’amaigrissement de 80 kg pour atteindre 970 kg. Un rapport poids/puissance très intéressant.
Dans sa robe « ChampionYellow », la Swift confirme son look sportif. Il est composé d’une calandre en nid d’abeille, d’inserts façon carbone sur les boucliers et d’une double sortie d’échappement.
A bord, les sièges sport offrent un très bon maintien latéral et la sellerie en tissu est réussie. Le compte-tours sur fond rouge et l’ordinateur de bord offrent une bonne lisibilité. Un insert rouge, spécifique à la Swift Sport, encadre le tableau de bord et les portières. L’équipement, riche, est proposé en série : climatisation automatique, aides à la conduite, régulateur de vitesse adaptatif, alerte franchissement de ligne, système de détection des piétons, phares à LED, jantes de 17 pouces, écran tactile 7 pouces avec connexion Bluetooth, navigation 3D et compatible Apple CarPlay, Android Auto et MirrorLink. A noter que même la peinture métallisée est proposée en série.

Homogénéité et légèreté

Nous avons essayé cette nouvelle Swift Sport sur le parcours sinueux des monts du lyonnais, terres du rallye de Charbonnière. Un terrain de jeu idéal pour tester les qualités sportives de l’auto. Le 1,4 suralimenté s’avère très performant à tous les régimes et permet une conduite sportive et souple. L’ensemble châssis-train avant et suspensions est homogène et permet de s’amuser sans prendre de risque. La boîte mécanique à 6 rapports est bien étagée et facile à utiliser. Plus que la puissance, c’est surtout son rapport poids/puissance qui est le point fort de cette Swift avec de 7kg/ch, très proche de celui d’une Polo GTi (6,4 kg/ch).
Seul petit bémol, on aurait aimé une sonorité plus sportive en rapport avec la dimension des sorties d’échappement. Attention à la consommation qui peut vite devenir importante en conduite sportive. Pour notre essai, effectué sur des routes sinueuses, nous avons consommé 8,7 l/100km avec un petit réservoir de 36 litres. L’autonomie n’est pas son point fort.
Le tarif de cette nouvelle Swift est de 20 700 € ce qui reste attractif au regard du niveau d’équipement. Sa seule rivale, l’Abarth 595 (18 600 €) est plus petite et vendue exclusivement en 3 portes.
Cette nouvelle Swift nous a donné beaucoup de plaisir. Elle est agile et efficace en conduite sportive.

Michel MORILLON

Articles associés