Pour garder sa place de leader sur le marché des petits SUV, Fiat passe par la case « restylage » pour son modèle 500 L, actuellement une des plus grosses ventes du constructeur avec 82 500 véhicules vendus en 2016.

 

Extérieurement, la 500 L conserve son gabarit de 4,24 m mais reçoit des chromes autour de la plaque d’immatriculation et une signature lumineuse qui s’apparente à la forme des « 0 » dans le logo 500. À l’arrière, la protection plastique et les projecteurs additionnels ont disparu, laissant la place à des feux plus discrets en bas du pare-choc.

C’est surtout à l’intérieur que les changements sont les plus significatifs. Le volant et l’instrumentation ont été revus. Les plastiques et la qualité de finition se sont améliorés. La planche de bord est plus sobre, mettant en valeur le nouveau système multimédia UConnect à écran tactile de 7 pouces qui englobe la connectivité Android Auto et Apple Car.

L’espace à bord est généreux, particulièrement à l’arrière, grâce à sa hauteur de toit. Cette impression d’espace s’accompagne aussi d’une grande modularité, avec une banquette arrière coulissante sur 12 cm modulable 2/3-1/3 et d’un coffre de 455 litres pouvant aller jusqu’à 1 480 litres. La 500 L dispose d’une grande variété de rangements.

Elle se décline en trois versions : Urban, Cross et Wagon pour la version 7 places et propose 4 niveaux de finitions. Dès l’entrée de gamme, Popstar, on retrouve la climatisation manuelle, le système multimédia Uconnect 5 pouces avec radio connexion Bluetooth, le régulateur de vitesse, les rétroviseurs électriques et le volant gainé cuir. La finition supérieure « Opening Cross » offre le système traction + avec pneus hiver, jantes alliage 17 pouces, antibrouillards, écran tactile 7 pouces avec radar de recul, sièges avec réglages lombaires et vitres arrière électriques. La version la mieux équipée, « Cross », complète l’équipement avec la caméra de recul, les détecteurs de pluie et de luminosité et les vitres surteintées.

Une impression de confort

Nous avons testé la version la plus baroudeuse, la 500L Cross équipée du TwinAir 105 cv. Bien calés dans les sièges, derrière un volant un peu volumineux, nous sommes agréablement surpris par le niveau de confort. Cependant, cette impression a été obtenue au détriment de la tenue de route…Les suspensions souples, voire un peu trop, et une garde au sol surélevée de 25 mm sur les secteurs sinueux, provoquent un léger roulis. Le système de motricité Traction+ sur les roues avant et ses pneus 4 saisons ont par ailleurs un intérêt très limité pour les situations difficiles.

Très à l’aise sur les grands axes et en ville, on retrouve les qualités d’agilité de la 500L. La motorisation TwinAir de 105 cv est silencieuse et offre de bonnes reprises. La consommation de 6,7 litres est raisonnable sur un parcours mixte routier et ville. Les tarifs vont de 16 990 € à 20 990 € pour la version Cross suréquipée. Déjà disponible en concessions, la 500L allie confort, espace intérieur, agilité. Des qualités précieuses sur un segment très convoité.

 

Michel MORILLON

 

Articles associés