Lancé fin 2010 en Europe, la première génération du Nissan JUKE a initié le segment des crossover urbains. Il a immédiatement rencontré le succès et notamment en France : sur 1,4 million de JUKE vendus dans le monde, 140 000 l’ont été en France, soit 10% des ventes mondiales rien que dans l’Hexagone.

Nissan a dévoilé hier la deuxième génération de son turbulent crossover : son design, première raison d’achat, reste toujours aussi dynamique et cette seconde génération bénéficie désormais de technologies de pointe.

Côté sécurité, le Nissan JUKE bénéficie naturellement de toutes les aides à la conduite, et notamment du freinage d’urgence intelligent avec reconnaissance des piétons et des cyclistes, mais aussi de la surveillance des angles morts et du système AVM à quatre caméras avec détection des objets en mouvement. S’y ajoute la technologie de conduite assistée ProPILOT, qui permet au crossover de gérer direction, vitesse et distances sur voie rapide, y compris dans les bouchons et jusqu’à l’arrêt.

Côté audio, le nouveau Nissan JUKE est doté du système audio Bose Personal Plus, avec deux haut-parleurs paramétrables dans chacun des appuie-tête avant.

Enfin, le nouveau JUKE est le véhicule Nissan le plus connecté. Le Nissan Connect bénéficie de deux écrans -8 pouces au centre du tableau de bord, rappel : 7 pouces entre les compteurs. Et surtout, de véritables services connectés font leur apparition. Le conducteur peut désormais, sur son application Nissan Connect services ou par la voix, via l’assistant personnel Google Home effectuer les opérations suivantes : envoi d’une destination au GPS, verrouillage ou déverrouillage, allumage des feux, localisation, contrôle de la pression des pneus.

Si le design est toujours aussi dynamique, il grandit, pour répondre à une demande d’habitabilité et de volume de coffre émanant des clients : 3 cm de plus en largeur (à 1,80 m), 3 cm de plus en hauteur (à 1,59 m) et 7,5 cm en longueur (à 4,21 m). Et surtout, son empattement gagne 10,6 cm, bénéficiant aux passagers arrière et au coffre dont le volume passe de 354 à 422 litres.

Au lancement, Nissan commercialise une motorisation déjà connue : le  bloc essence DiG-T 117 développé par l’Alliance, et inauguré par la MICRA au début du printemps 2019. Ce bloc de 117 ch. et 200 Nm peut être associé, au choix, à une transmission manuelle à 6 rapports ou automatique à double embrayage 7 rapports, avec palette.

Les livraisons aux clients auront lieu dès mi-novembre. Si la gamme n’est pas encore connue (ce sera le cas d’ici deux semaines), on sait déjà que le nouveau Nissan JUKE sera accessible à partir de 19 990 €.

Michel MORILLON

Articles associés