L’association « 40 millions d’automobilistes » lance une pétition contre le nouveau projet de loi qui prévoit un péage urbain.

Après la limitation des nationales sans séparateur central à 80km/h, le projet de loi pour la création d’un « certificat de propriété » pour les vélos et d’un « fichier national des propriétaires de cycles », l’association « 40 millions d’automobilistes » voit rouge.
En effet un nouveau projet de loi prévoit un péage urbain pour les agglomérations de plus 100 000 habitants. Chaque automobiliste devrait s’acquitter d’un droit de passage qui varierait entre 2,5 et 5 euros.
L’association est vent debout et s’insurge face au double langage du gouvernement. « À l’heure où l’on demande aux automobilistes de faire d’importants efforts financiers pour acquérir des véhicules plus récents et plus vertueux, on leur dit aujourd’hui qu’il leur faudra à l’avenir dépenser encore plus pour pouvoir rouler avec ces voitures reconnues pourtant peu polluantes selon le système de classification Crit’Air. Il va falloir qu’Emmanuel MACRON comprenne que ‘ça nous coûte un pognon de dingue’… et que ça ne marche pas ! » s’insurge Pierre CHASSERAY, délégué général de l’association.
L’association « 40 millions d’automobilistes » a donc décidé de lancer une pétition en ligne sur le site Internet www.nonauxpeagesurbains.com pour s’opposer à la mise en œuvre d’une taxe à l’entrée des agglomérations.

Articles associés