Peu à peu, Kia étoffe son offre en véhicules hybrides rechargeables. Le dernier en date, le Niro, vient se placer sur un marché où il fait office de premier de la classe, faute de concurrence dans le même secteur. En outre, il propose un tarif des plus attrayants.

 

Le Niro Plug-In est unique dans son genre, ayant su éviter un gabarit trop imposant comme c’est le cas pour le Mitsubishi Outlander PHEV, tout en gardant de la hauteur grâce à sa carrure de crossover.

En ce qui concerne son architecture mécanique, il ne navigue pas tout seul. Il profite des technologies de son cousin, le Hyundai Ioniq Plug-In, une citadine qui a su tirer son épingle du jeu face à des stars comme la Toyota Prius Rechargeable.

Sous le capot, on retrouve un bloc thermique de 4 cylindres 1,6l GDI Kappa de 105 cv secondé par une boîte de vitesses à double embrayage à 6 rapports. De l’autre côté, le moteur électrique développe 60,5 cv pour arriver au final à une puissance cumulée de 141 cv. Il va sans dire que le 0 à 100km/h ne fait pas réellement rêver : 10,8 s. Mais il faut bien avoir à l’esprit que ce qui compte désormais avec une hybride rechargeable, c’est sa capacité à peu consommer avec une autonomie toujours accrue. Il faut changer le logiciel qui n’est valable que pour des moteurs 100% thermiques.

La Niro Plug-In en fait la démonstration. Elle peut parcourir 58 km en n’utilisant que l’énergie des batteries et se targue d’une consommation de 1,3l/100 km.

Un coffre plus petit

L’auto est facile à prendre en main avec notamment sa boîte automatique à double embrayage. Comme la plupart des hybrides rechargeables, elle privilégie le mode électrique, surtout en ville. Elle permet d’adopter une conduite très économique grâce, notamment, à la récupération d’énergie en décélération ou au freinage.

Côté esthétique, le Niro n’a subi que peu de modifications par rapport à la version hybride. On remarquera quelques petites touches bleutées parsemant l’auto. Mais ce qui se voit surtout, c’est la taille du coffre. Ce dernier a diminué pour laisser la place à la batterie passant ainsi de 427 à 324 m3.

A partir de 36 250 euros, son équipement est déjà très complet, puisque l’on retrouve l’alerte de franchissement de ligne avec assistance active au maintien dans la voie, le freinage d’urgence autonome, les feux avant diurnes et les feux arrière à LED, les antibrouillards avant, les jantes alliage de 16 pouces, la sellerie mixte cuir/tissu, la climatisation automatique bi-zone, le régulateur de vitesse adaptatif, la caméra de recul et la navigation avec écran tactile de 8 pouces et connectivité Android Auto et Apple CarPlay.

 

M Morillon

Articles associés