Pour cette 21ᵉ édition, l’ACM (Automobile Club de Monaco) a rendu hommage aux vainqueurs de 1953,Gatsonite-Worledge. Et décerné une mention spéciale pour Bruno Saby qui a couru pour l’espoir.

 

Le 21e Rallye Monte Carlo Historique, qui s’est déroulé début février, a tenu toutes ses promesses. Parmi les équipages engagés, on peut citer des personnalités du monde du Rallye, Guy Fréquelin Renault 5 Alpine, Jürgen Barth sur son habituel Porsche 924 Turbo, Bruno Saby sur sa petite Vespa 400 ou Daniel Eléna sur une Golf GTI.

Dès le dimanche, un premier classement plaçait en tête la Saab 99 n° 229 des allemands Michaël Muller/Gerhard Spiesberger. Mais le passage dans les spéciales mythiques de l’Ardèche a bouleversé le classement général. Les concurrents ont affronté la neige et le verglas. L’équipage français Bour/Carrion Alpine A310, en tête dès le dimanche, a cassé sa boîte de vitesse et a dû abandonner. L’équipage n° 301 Aghem Gianmaria / Cumino Diego Lancia Fulvia Coupe 1200 en a profité pour rentrer en leader à Valence.

Mardi sonna le départ de la 2ᵉ partie de l’étape ramenant tous les concurrents à Monaco en effectuant 3 zones de régularité dans une ambiance festive et devant un public venu nombreux. La journée s’acheva de nuit avec la mythique «étape finale» et le fameux et redouté col du Turini. Cette dernière nuit a joué les juges de paix et chamboulé le classement. La lutte a été intense entre Aghem/ Cumino, Delaportas/Moustakas et Hansen/Brodersen.

Les Italiens Aghem/ Cumino Lancia Fluvia 1200 remportent cette 21ᵉ édition. Derrière, on retrouve l’équipage grec, Delaportas/Moustakas sur leur Golf GTI puis la Zastava 1100 des Polonais Postawka/Postawka. Clin d’œil tout particulier aux Saby père et fils qui amenèrent leur minuscule Vespa à l’arrivée ! Cette auto, la première sur laquelle Bruno Saby courut en 1988, lui tenait à cœur tout comme l’association Espoir Isère contre le cancer pour laquelle il s’était engagé. Chapeau Monsieur Saby and Co.

 

Michel MORILLON

 

Articles associés