L’Outlander de Mitsubishi vient de revoir sa copie stylistique et la version 7 places cache deux sièges supplémentaires dans le coffre.

Déjà revu et corrigé en 2012, le SUV japonais vient de rafraîchir sa face avant, baptisée « Dynamic Shield », qui apporte une vraie personnalité à l’auto. Les boucliers, les bas de caisse, les ailes avant et la calandre profitent largement de ce remodelage. Des feux LED font leur apparition sur la face avant et à l’arrière.

A l’intérieur, quelques changements sont à noter, comme le volant redessiné et de nouveaux sièges. L’habitabilité a été revue à la hausse, les équipements progressent nettement ainsi que la finition. Ainsi, l’Outlander profite d’un régulateur de vitesse adaptatif, d’un dispositif anti-collision, d’une alerte de franchissement de ligne et d’une commande électrique pour l’ouverture de coffre. Une clim bi-zone fait son apparition dans l’habitacle.

Deux sièges supplémentaires sont disponibles dans le coffre, mais malheureusement absents sur la version de base et la version hybride.

Le 2,2 l DiD perd des chevaux et passe de 177 à 150, évitant ainsi le malus. Mais, paradoxalement, il ne perd pas sa vigueur avec un couple présent à bas régime. Ce moteur diesel reste donc un point fort du véhicule.

Une consommation très raisonnable finira de séduire les clients. Par ailleurs, ce SUV est disponible en 2 roues motrices. Sa vocation n’est pas exclusivement tournée vers du franchissement ou du chemin boueux. Cette tâche est dévolue à son frère, le Pajero. Le tarif se situe aux alentours de 31 500 euros pour une version diesel 2,2 DiD.

J Meloni

 

Articles associés