Mitsubishi explore le côté sombre de l’ASX et de l’Outlander en proposant une nouvelle série baptisée Black Collection. Le constructeur nippon n’a pas hésité à proposer ces deux véhicules dans une robe noire mat qui a un côté un peu « bad boy ». 

Enveloppés d’une peinture noire mat, les deux SUV nippons, l’ ASX et l’Outlander ont su garder quelques détails chromés comme les badges Mitsubishi. Mais tout le reste a été volontairement noirci. La calandre des deux modèles, les jantes, les rails de toit et les plaques de protection ont eux aussi reçu un traitement noir. Cette nouvelle série s’appuie sur la version Intense.
L’ASX a quelques atouts supplémentaires comme les moulures de vitres latérales noires ainsi qu’un intérieur avec des surpiqûres rouges et des inserts noir laqués.
Cette série limitée à 540 exemplaires du SUV compact de Mitsubishi est disponible dans quatre coloris (blanc, rouge, gris foncé et noir), sur la base des versions BVM Intense Essence et Diesel 2WD et 4WD 115ch.
L’Outlander Black Collection comprend également un toit ouvrant électrique (version Intense), des moulures de protection de bas de portes noires ainsi qu’un intérieur avec un ciel de toit noir et des inserts spécifiques.
Cette série limitée à 250 exemplaires du SUV familial de Mitsubishi est disponible dans quatre coloris métallisés (blanc, rouge, gris foncé et noir), sur la base des versions BVM Intense Diesel 4WD 150ch BVA Instyle Diesel 4WD 150ch.
L’ASX démarre à partir de 25 990 euros TTC pour la version 1.6L Essence 2WD, 28 490 euros TTC pour la version 1.6L Diesel 2WD jusqu’à 30 990 euros TTC pour la version 1.6L Diesel 4WD
Pour l’Outlander, ce sera 38 600 euros TTC pour la version BVM 2.2L Diesel 4WD 7 places et 44 600 euros TTC pour la version BVA 2.2L Diesel 4WD 7 places, peinture métallisée incluse. Des tarifs un peu sombres, tout comme la motorisation essentiellement tournée vers le diesel. Avec ces deux séries, Mitsubishi en profite donc pour mettre en avant des moteurs diesels qui, à l’inverse, ne seront plus commercialisés dès cette année chez Toyota.

Un nouveau PHEV

Cependant Mitsubishi mise également sur l’Outlander hybride rechargeable qui, depuis 2014, a su séduire une clientèle souhaitant de la place, du volume, quatre roues motrices et la possibilité de parcourir plusieurs centaines de kilomètres sans avoir l’angoisse de tomber en panne d’électricité, tout en ayant la possibilité de faire de la ville sur le seul mode électrique.
Dès l’automne 2018, le PHEV Outlander va subir quelques modifications sous le capot. Si les deux moteurs électriques du train avant n’évoluent pas et restent à 82 ch, celui du train arrière passe à 95 ch. Le bloc de 2 litres essence de 121 ch est remplacé par un nouveau moteur 2,4 litres à cycle Atkinson de 135 ch avec un gain de 20 Nm sur le couple ; la puissance de l’alternateur est accrue de 10 %. L’avantage majeur, c’est la possibilité de rouler jusqu’à 135 km/h au lieu des 120 sur l’actuelle génération. Cependant, l’autonomie théorique de 45 km en tout électrique est largement entamée. Il ne manquera plus qu’une série Black Collection pour cet Outlander PHEV nouvelle formule.

Articles associés