Après 28 ans de présence et plus d’un million d’unités produites, Mazda continue d’innover en proposant une version inédite du mythique roadster MX-5, la MX-5 RF avec toit rétractable.

Sur la base du MX-5 toit souple et avec à peine plus de 40 kg, la MX-5 RF a une toute autre allure. Le style Kodo ou « l’âme en mouvement » reste fidèle au design de la marque nippone. On retrouve les principaux traits stylistiques de cette ligne fluide, avec notamment des porte-à-faux courts, une large assise et un profil surbaissé.

Une fois le toit escamoté par un système mécanique en trois mouvements, la lunette arrière et la partie centrale disparaissent derrière les sièges et les montants arrière reprennent leur position habituelle pour découvrir une ligne typé fastback très réussie. Le tout s’effectue en moins de 13 secondes, jusqu’à une vitesse de 10 km/h si nécessaire. Le coffre d’une capacité de 127 litres est identique au cabriolet, malgré le toit rétractable. Il est suffisant pour loger 2 sacs de voyage de dimension standard.

150 exemplaires

L’équipement et les motorisations sont identiques au MX-5 toit souple. Le panneau de toit est proposé dans le ton de la carrosserie avec 6 coloris au choix ou en version laqué noir (Piano Black).

Le véhicule d’essai, une MX-5 RF First Edition, série limitée à 150 exemplaires, est uniquement disponible en France. Cette First Edition ne manque pas d’équipements. On peut compter sur un nouveau coloris Machine Gray, des jantes noires de 1 pouce, des sièges chauffants Récaro cuir et Alcantara, une planche de bord recouverte d’Alcantara également, avec surpiqûres rouges. Et, cerise sur le gâteau, chaque véhicule est doté d’une plaque numérotée.

Nous prenons les commandes de ce petit roadster sur les routes escarpées du Lubéron. Bien calé dans les sièges Recaro, le conducteur fait corps avec la machine. En revanche, en conduite décapotée, la planche de bord est malheureusement à contre-jour. Les cadrans du compteur et l’écran GPS deviennent alors illisibles.

Voiture plaisir

Notre véhicule est motorisé par le SKYACTIV-G 2,0 de 160 cv, associé à une BVM6. La boîte automatique, pas encore disponible, arrivera courant 2017. Le moteur ne manque pas de couple à bas régime et donne toute sa puissance au-delà de 3 500 tours (zone rouge à 7 500 tr/mm).

La conduite est facilitée par le petit levier de vitesse qui commande une boîte 6 rapports précise et bien étagée. Les suspensions Sport Bilstein sont fermes mais réagissent bien sur mauvais revêtements. Cependant attention au train arrière qui a tendance à se dérober si le conducteur pousse un peu la machine.

En version décapotable, les turbulences sont acceptables jusqu’à 130 km/h. Mais son véritable terrain de jeu s’inscrit sur les routes sinueuses du Lubéron. Le tracé apporte beaucoup de plaisir de conduite. Mais attention à la consommation car le petit cabriolet peut engloutir 8,7 litres aux 100 km si on passe en mode «conduite sportive ». Avec sa ligne fastback à couper le souffle, son ambiance intérieure incomparable et une motorisation excitante, c’est un vrai coup de cœur. Un plaisir qui s’affiche en version First Edition à 37 750 euros.

M. Morillon

Articles associés