Les modèles Ghibli, Quattroporte et Levante proposent une transmission intégrale permanente.

Maserati s’attaque aux premium d’outre-Rhin avec une arme redoutable, la transmission intégrale permanente. Certes, le « plus » en terme de sécurité qu’apporte cette technologie est indéniable, mais elle devient quasiment indispensable lorsque l’on veut affronter les routes hivernales, si l’on tient compte de la puissance et du poids de certains modèles. Ce sont donc les Ghibli, Quattroporte et Levante qui héritent de cette transmission intégrale, lançant ainsi un clin d’œil appuyé à leurs rivales.

C’est aussi au tour de Maserati de proposer son SUV.   En s’attaquant à ce nouveau segment à succès avec son Levante, Maserati poursuit une croissance en pleine expansion. Ce SUV est donc proposé avec une transmission intégrale permanente et amortissement piloté. Deux moteurs V6 turbocompressés l’équipent, développant 430 chevaux pour la version essence et 275 pour la version diesel. Maserati nous avait concocté un circuit varié dans les neiges et glaces de Cervinia afin de mettre en exergue les qualités de ces modèles à traction intégrale. Avec le Levante, il faut tenir compte du train avant très lourd facilitant les sous-virages.

La traction intégrale, aidée par le différentiel à glissement limité, fait enrouler le train arrière, améliorant de manière progressive la dérive. Différents programmes permettent de choisir le plus adapté aux circonstances routières et optimisent le comportement du Levante. La suspension pneumatique adaptative Skyhook filtre très bien les inégalités provoquées par la neige, et ce malgré le poids élevé du SUV. La Ghibili et la Quattroporte font partie de l’offensive Maserati qui cherche à se développer sur de nouveaux créneaux tels que les véhicules de flotte et de leasing. La Ghibli, qui représentait l’an passé les trois-quarts des ventes de la marque, partage son châssis avec le Levante et adopte la transmission intégrale avec la plus puissante motorisation V6, disponible en essence et forte de 410 chevaux.

Malgré l’enneigement, elle trace sa route sans problème, la transmission intégrale permettant d’exploiter correctement le potentiel de la voiture. Il faut choisir l’amortissement ferme pour gérer les mouvements de caisse causés par l’inégalité de la chaussée, mais le comportement reste parfaitement maîtrisable. L’élégante Quattroporte, première berline 4 portes de la marque, se dote également de la transmission intégrale.

Terminé la voiture que l’on ne peut plus sortir du chalet en hiver : les quatre roues motrices font leur travail. En équipant ces trois modèles d’une transmission intégrale, Maserati répond à la concurrence et à un souhait apprécié en France.

J Meloni

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles associés