Avec son style affirmé, il annonce une nouvelle génération de véhicules de loisirs.

Il y a 100 ans, Mitsubishi faisait son entrée sur le marché automobile avec le modèle A. Ce fut la première voiture japonaise fabriquée en série. De nombreux modèles à succès jalonnent l’histoire de la marque, dont le Pajero qui remporta le Paris-Dakar en 1995.

Mitsubishi a désormais rejoint l’Alliance Renault Nissan en y apportant ses connaissances technologiques, particulièrement en matière d’hybridation. Sa forte présence en Asie du Sud-Est représente également un atout important. Parmi les objectifs de l’Eclipse Cross, on note celui de renforcer l’image de Mitsubishi en tant que spécialiste du segment des SUV.

L’Eclipse se place entre les modèles ASX et Outlander et affiche un design typé, un comportement dynamique et de nouvelles caractéristiques. Sa silhouette sportive présente des lignes tendues et tranchées, renforcées par une ceinture ascendante qui se termine par une partie arrière très marquée. De par sa longueur (4,40 m), il rejoint le segment des SUV compacts coupés. L’habitacle, plus classique, privilégie l’ergonomie plutôt que l’instrumentation virtuelle. Beaucoup apprécieront. Le conducteur profite de l’excellente position de conduite que procure ce SUV et l’affine, si besoin est, au moyen d’un volant réglable en hauteur et profondeur. On remarque un affichage « tête haute » très lisible et l’apparition de matériaux ou revêtements nouveaux.

La planche de bord est dominée par un écran interactif de 7 pouces que l’on contrôle grâce à un pavé tactile, comme sur un pc portable. L’équipement de sécurité proposé en fonction du modèle est complet, allant de l’avertisseur de collision au détecteur d’accélération involontaire ou l’assistant de feux de route.

 

L ‘Eclipse Cross est généreux avec ses occupants. Il propose aux passagers arrière une banquette coulissante sur 20 cm et un dossier arrière réglable en huit inclinaisons, autorisant des positions d’assises individuelles. Malgré les dimensions compactes du SUV, le volume du coffre est de 341 à 448 litres. Dans un premier temps, seul un moteur inédit à essence turbo de 1,5 l, développant 163 ch, sera disponible. Son couple, bien présent à bas régimes, reste linéaire et en conduite normale, en ville ou sur autoroute, l’Eclipse affiche la consommation relativement modeste de moins de 7 l/100 km et une émission de Co2 de 151 g/km. Agréable dès sa prise en main, son comportement routier est efficace et la voiture confortable malgré des suspensions fermes.

Une boîte de vitesse à variation continue à 8 rapports simulés fait correctement son travail et gomme l’effet « mobylette » toujours désagréable. On peut passer manuellement les vitesses par des palettes au volant. Au final, après un test sur parcours varié, l’Eclipse Cross séduit par son design agressif, un habitacle confortable et spacieux ainsi que sa transmission intégrale, une option toujours utile chez nous. Ce SUV s’accommode fort bien de la conduite tranquille qu’imposent les actuelles règles de circulation.

La France reçoit, dans un premier temps, l’Eclipse avec un unique moteur essence, mais d’autres groupes, dont un diesel, devraient faire prochainement leur apparition. Le lancement commercial de ce SUV compact est prévu pour janvier 2018, à partir de 24 900 €. Bonne nouvelle, la garantie constructeur de l’Eclipse Cross est de 5 ans (max. 100 000 km).

 

Jimmy Meloni

 

 

 

 

Articles associés