Avec 57 CV de moins qu’une OPC, cette nouvelle Corsa GSi a un caractère moins sportif mais plus sobre. Elle reprend tout de même le châssis et les freins de la défunte OPC pour conserver son efficacité.

Suite au retrait des versions OPC pour cause de malus important, Opel qui souhaite conserver une version sportive de la Corsa dans sa gamme nous ressort le label GSi « Grand Sport injection » synonyme chez Opel de sportivité depuis les années 80.
Il faut reconnaître que cette nouvelle Opel Corsa a de l’allure avec de belles jantes 18 pouces (une option à 300€). La ligne est fluide et sportive avec son large becquet imposant en haut du hayon. Les coques de rétroviseur façon carbone, les étriers de freins rouges, la prise d’air sur le capot contribuent à donner à cette Corsa GSi son allure sportive. 
Au niveau équipement, Opel propose ce qu’il y a de mieux dans la gamme Corsa. Au-delà de l’équipement classique, on retrouve les spécificités de la GSi, à savoir, les phares bi-xénons avec éclairage d’intersection, les jantes alliage de 17 pouces, le volant 3 branches à méplat, les cadrans spécifiques pour le combiné d’instrumentation, le pommeau de levier de vitesse et levier de frein à main gainées de cuir, les tapis de sol siglés Gsi…
Sur le plan technique la sportive reprend le châssis OPC, rabaissé de 10 mm, le système de freinage à 4 disques dont deux ventilés de 308 mm à l’avant. Les options sont peu nombreuses mais intéressantes comme les très beaux baquets Recaro en cuir, chauffants et réglables en hauteur au tatif de 2 050 €. 

Un moteur véloce

Derrière le volant la position de conduite est excellente grâce notamment aux fameux sièges Recaro. La planche de bord est sobre mais bien conçue. Le plastique alterne entre le moussé et le dur et les effets laqués sont d’un bel effet.
Notre Corsa est équipée du 1,4 litre turbo de 150 ch associé à une boite manuelle 6 vitesses. Dès les premiers tours de roues, on est agréablement surpris par la vélocité de ce moteur. Un peu bruyant à bas régime, il délivre toute sa puissance entre 4 000 et 6 000 tours et il peut compter sur un châssis irréprochable. On prend un vrai plaisir à la pousser dans les tours. Les suspensions absorbent les changements d’appui, la direction est précise et le train avant s’engage parfaitement dans les portions sinueuses. Attention dans les courbes rapides où le train arrière est sensible au roulis. Bien calé dans les récaros, on apprécie le confort de conduite malgré des suspensions un peu sèches. 
Son comportement routier irréprochable et son caractère sportif compense une motorisation un peu moins performante que ses concurrentes. Seul ombre au tableau, le malus est de 860 €. Au prix de 20 700 euros, cette Corsa GSi offre un excellent rapport qualité/prix sans oublier le plaisir.

Michel MORILLON

Articles associés