Dès 1978, Mitsubishi avait eu cette idée de faire du pick-up un véhicule à la fois de loisirs et de travail. Sur les quatre décennies, il va conquérir pas moins de 4,7 millions d’automobilistes et devenir une référence.

Le pick-up qui a traversé les décennies est capable d’évoluer sur tous types de routes, partout dans le monde. Il a été développé selon un cahier des charges précis. Il est fiable et résistant, doté d’une excellente charge utile. Il garantit une maniabilité, une modularité, un agrément et un confort de conduite.
Les premiers modèles étaient très justement baptisés FORTE, même si dans les pays d’exportation, ils étaient commercialisés sous d’autres appellations telles que L200, encore utilisées aujourd’hui. Dès le départ, le FORTE a été conçu comme un moyen de transport robuste et fiable pour les personnes et les marchandises.
Le FORTE a été développé pour fournir une capacité de charge d’1 tonne. Il a ainsi remporté très rapidement un vif succès au niveau mondial, des régions les plus froides jusqu’aux déserts les plus chauds.
Afin de permettre à ses clients d’explorer des horizons encore plus lointains, Mitsubishi Motors a enrichi sa gamme d’une version 4×4 en 1980 en s’appuyant sur sa longue expérience en la matière. Cette version est à l’origine des 4×4 Mitsubishi modernes tels que les Pajer0 et Delica. Ce pick-up, bientôt rebaptisé Triton sur de nombreux marchés, a également eu un impact majeur sur l’activité même de Mitsubishi Motors. Les plates-formes de première et deuxième génération étaient principalement produites dans l’usine Mitsubishi Motors de Ohe. Depuis le lancement de la troisième génération en 1995, la production s’est concentrée dans l’usine de Laem Chabang en Thaïlande, d’où le pick-up est exporté dans le monde entier. Il s’agit aujourd’hui de la plus grande usine Mitsubishi Motors, dont la capacité de production avoisine les 400 000 unités.

Articles associés