Après les déboires du groupe Volkswagen, trichant sur les normes antipollution de certains de ses véhicules, deux autres marques allemandes sont soupçonnées d’avoir truqué leur moteur diesel. L’affaire des moteurs, qui polluent moins en théorie alors qu’ils polluent plus réellement, avait fait les gros titres de la presse en 2015 et Volkswagen avait été pris la main dans le moteur et accusé de tricherie.

Maintenant c’est au tour des concurrents. Le ministre de la justice allemand a ordonné à Daimler de rappeler 774 000 véhicules à travers l’Europe, dont 238 000 en Allemagne. Pour être plus précis, les fourgons Vito et certains modèles classe C et GLC sont concernés par ce logiciel qui fausse les véritables mesures d’émissions polluantes. Les dirigeants de Daimler ont indiqué qu’ils allaient procéder au retrait des systèmes visés. Cependant, Daimler nie toute fraude de sa part.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là, et c’est au tour d’Audi d’être éclaboussé par cette affaire. D’ores et déjà, 60 000 véhicules de la marque aux anneaux ont été rappelés, sur décision du gouvernement allemand. Le PDG d’Audi, Rupert Stadler, est dans le collimateur et devra s’expliquer. Ce n’est que le début de la fin et attendons de  savoir si cette tache de diesel ne va pas atteindre Renault, qui a fourni un moteur à son partenaire allemand pour fabriquer le Citan. A suivre…

Articles associés