Il n’y a pas que l’État qui profite de la manne journalière des radars fixes qui bordent les routes françaises. Si les flashes crépitent à tout va le long des routes pour un montant de 672,3 millions d’euros en 2016, les cabinets d’avocats spécialistes des infractions au code de la route ont compris très tôt que les clients allaient au fil des années devenir de plus en plus nombreux. La défense de ces derniers est devenue peu à peu un marché très rentable pour les avocats.

Le dernier site en date apparu sur le marché s’appelle EasyRad. Créé par Maître Sébastien Dufour, il propose de prendre en charge toute la procédure de contestation dans le but d’éviter la suppression de points sur le permis et d’éviter le paiement de l’amende. Ainsi le patron peut souffler et éviter, jusqu’à la prochaine loi, une éventuelle dénonciation de son salarié.

Articles associés