La renaissance de ce mythique coupé deux places signe le retour d’une marque à l’histoire glorieuse.

L’A110 c’est l’histoire d’un homme, Jean Rédélé. Sa passion de la course, sur route comme sur circuit, exigeait de démontrer la performance, l’agilité et la fiabilité de ses voitures au travers de la compétition. Les nombreuses victoires d’Alpine en Championnat du Monde des Rallyes et aux 24 Heures du Mans font partie de l’histoire d’un constructeur qui a participé à de multiples disciplines.

L’A110 Première Edition confirme le retour d’Alpine. Et quel retour ! Les 1 995 exemplaires – allusion à l’année de création de l’Alpine – ont été réservés en cinq jours… Les livraisons sont prévues pour mars 2018.

Inspirée par les lignes de la Berlinette d’origine, modèle emblématique d’Alpine, cette nouvelle version se veut un lien entre l ‘ancien et le futur. On retrouve ainsi le capot nervuré, les deux phares additionnels à l’avant et la lunette arrière galbée alors que des feux LED à l’avant et à l’arrière apportent leur touche de modernité. De plus il est Impossible de ne pas reconnaitre derrière la silhouette élégante de cette A110, celle de la première Alpine.

Partant d’une feuille blanche, les concepteurs voulaient produire une voiture offrant de belles sensations et la possibilité de conduire en toutes circonstances. Part belle au plaisir plutôt qu’aux chronos ! Et ce sans renoncer à une utilisation urbaine ou nécessiter un niveau de pilotage élevé. La chasse au poids était une priorité, d’où un châssis et une carrosserie en aluminium. Avec seulement 1 080 kg l’Alpine se révèle comme un des coupés sportifs les plus agréable à conduire. Des suspensions à double triangles améliorent tenue de route et confort.

Un moteur de 1,8 l 4 cylindres turbo développe 252 ch à 6 000 tr/mn pour un couple de 320 Nm. Il transmet sa puissance aux roues arrière par l’intermédiaire d’une transmission à double embrayage à 7 rapports. L’A110 passe de 0 à 100 km/h en 4,5 secondes, sa vitesse de pointe étant limitée à 250 km/h. Le pilote a trois modes de conduite à sa disposition qui modifient certains paramètres dont le son de l’échappement qui de discret peut passer de « gargouillis », pétarades ou autres vocalises, signatures musicales de toute sportive.

Au volant, les petites routes de la région d’Aix-en-Provence, le long de la Durance ou le dessin du circuit Grand Sambuc ont mis en valeur les extraordinaires qualités d’un coupé léger et agile. Peu importe le revêtement ou le dessin des virages, l’A110 reste parfaitement sûre, stable et agréable à conduire. Sa large plage d’utilisation permet à son conducteur de l’utiliser au quotidien comme pour se faire plaisir dans un col ou sur circuit. Rarement un coupé sportif nous avait autant enthousiasmés par sa polyvalence, sa facilité de conduite et son confort.

19 points de vente assurent la diffusion de l’A110 en France pour un prix de 58 500 euros

 

Jimmy Meloni

Articles associés