Le 19ème Rallye Monté Carlo Historique a tout d’un grand cru, la bagarre pour la victoire finale a été incertaine jusqu’à la dernière ZR (zone de régularité).

Sur les 304 engagés on retrouve des habitués de l’épreuve, le Belge José Laperre Opel Kadett GTE vainqueurs à 2 reprises, Antonio Zanini champion d’Europe des Rallyes en 1981 sur une Porsche 911, quelques équipiers célèbres «Biche» qui longtemps roulée avec Jean-Claude Andruet, Françoise Conconi copilote de Michel Mouton et Denis Giraudet copilote de Yoann Bonato au Monté Carlo WRC . Renault classic toujours fidèle engage une R5 Turbo pour fêter les 70 ans de Jean Ragnotti et sa Victoire sur ce modèle en 1981 et 3 R5 Alpine groupe 2. Citons également Antunes Tavares patron du groupe PSA, Sébastien Chardonnet et le nonuple champion du monde des Rallye avec S.Loeb, le Monégasque Daniel Eléna sur une Golf GTI.

Parmi les curiosités on peut citer une Wartburg (n°244) produite en Allemagne de l’Est, une imposante Gaz-Volga (n°292) arrivée de Russie, une Simca 1100 TI (n°272), une Triumph TR2 et plus extreme encore une Vespa 400 n°298 (dont 2 exemplaires ont participé au Monté-Carlo 1959) et enfin un drôle de taxi anglais datant de 1951 (n°314) avec un équipage Belge de 3 personnes parti de Glasgow.

Les 297 équipages autorisés à prendre le départ ont convergé des cinq villes Européennes Glasqow, Oslo, Bad Homburg, Barcelone et Reims pour rejoindre le village de Roquestéron véritable départ du Rallye avec une ZR à parcourir pour rejoindre Monaco.

Dés le lendemain les concurrents convergent vers Valence avec 5 ZR au programme. C’est la foule des grands jours qui accueille les équipages à Valence et c’est la Porsche 911S de l’Italian Travagliati qui mène le bal. La boucle Ardéchoise , son célèbre Burzet sans oublié une halte à la remise à Antraigues le restaurant d’Yves Jouanny mémoire du Monté Carlo, va bouleverser le classement général. C’est encore un équipage Italien la Lancia Fluvia 1600 HF n°65 Mozzi/Biacca qui fait la bonne affaire et prend la tête du rallye.

Les concurrents quittent Valence pour rejoindre Monaco avec 3 ZR à parcourir mais tout va se jouer dans la dernière nuit avec 100 kms de ZR à négocier de nuit. Coup de théâtre dans le brouillard de la dernière ZR, victime d’un mauvais choix de pneus l’équipage de la Lancia Fluvia n°65 en tête depuis Valence tombe à la 158ème place et c’est un équipage Suisse discret mais régulier ,Daniele Perfetti et Ronnie Kessel sur l’ Alpine A110 1600S n°59 qui arrive en grand vainqueur sur le port de Monaco. A noté la bonne prestation de Daniel Eléna qui prend la 11ème place et le pari gagné de l’équipage Devarine/Durin qui ramène sa petite Vespa 400 à Monaco.

Le rideau tombe sur cette XIX édition du Rallye Monté Carlo Historique qui a été marqué par des conditions de route sèche sans neige et un beau suspense pour la victoire.

Michel Morillon

Articles associés