Elle adopte de nouvelles technologies et gagne en qualités routières et confort.
                       
Mise à jour en 2015, la Mazda 6 s’offre un léger lifting permettant à l’acheteur de bénéficier des  progrès technologiques du constructeur japonais. A commencer par le  G-Victoring Control. Un  système qui répartit de façon individuelle le couple sur chaque roue, permettant en toutes conditions d’amorcer les virages en douceur.  
C’est le premier maillon de la technologie skyactiv-vehicle dynamics de dernière génération.  Ce dispositif est disponible sur la berline et le break, en deux ou quatre roues motrices et on le verra sur la prochaine Mazda 3.
Extérieurement on ne constate pratiquement pas de retouches. Les responsables de la marque nous ont affirmé que la « 6 » n’avait pas besoin d’améliorations esthétiques. Dont acte. On remarque cependant l’intégration des clignotants dans les rétroviseurs. A bord  également les retouches sont légères :  divers décors ou surpiqures ou encore un volant chauffant. Le combiné d’instruments évolue et en fonction de la finition on retrouve la lecture des panneaux, l’aide au maintien dans la voie, la surveillance des angles morts, la lecture des panneaux, l’affichage tête haute, etc. La Mazda 6 reçoit le système de connectivité maison MZD Connect ainsi que diverses fonctions d’infodivertissement.
La position de conduite idéale est rapidement trouvée grâce aux multiples réglages du siège et du volant. Assemblages rigoureux, matériaux de choix, insonorisation soignée, tout est réuni pour faire de l’habitacle de la Mazda 6 un univers quasi premium. Parmi les couleurs de carrosseries proposées le coloris « Machine Gray Mica » rend la silhouette de la 6 encore plus attractive et « chic ». Le coffre de la berline est dans la  moyenne supérieure du segment avec 480 l, le break proposant un volume de charge allant de 522 à 1 648 l. Les motorisations proposées sont des groupes Skyactiv avec transmissions manuelles ou automatiques d’une puissance de 165 et 192 ch en essence et 150 et 175 ch pour le diesel. Notons que la version « Wagon » disposant du groupe diesel 2.2 l de 175 ch est  disponible avec la transmission intégrale.  Le comportement routier de la Mazda 6 reste exceptionnel, procurant à son conducteur un sentiment de sécurité et d’efficacité rarement éprouvé sur une berline ou un break de cette catégorie. De plus, avec la transmission intégrale semi-permanente la sécurité est quasi  assurée sur les routes hivernales. Silhouette élégante,  habitacle spacieux, équipement complet,  comportement routier irréprochable, silencieuse et agréable en ville comme sur route, la Mazda 6 millésime 2017 ne fait que peaufiner  toutes les qualités connues d’une des -meilleures berlines (pour ne pas dire la meilleure…) de sa catégorie.  Souhaitons lui bonne chance ! Les prix démarrent à partir de 29800 €
V Marquis
       
Articles associés