Le salon Epoqu’auto se tiendra les 8, 9 et 10 novembre prochains à Eurexpo (Lyon- Chassieu). Pour l’occasion, le Club des Amateurs d’Automobiles Anciennes va mobiliser plus de 66 000 m2 de surface d’exposition.

Cette 41e édition de 3 jours, va être marquée par des rencontres, des échanges et des découvertes grâce aux 70 000 passionnés et amateurs attendus et aux 700 exposants ayant répondu présent. Cette année, un nouveau pôle véhicules utilitaires sur une surface de 1 000 m2 va être installé pour une édition placée entre tradition populaire et modernité sportive. 

La Fondation Berliet proposera un plateau où seront installés des engins de chantiers ou encore des véhicules de service dédiés à l’entretien urbain.

Parmi les plateaux majeurs de cette édition 2019, il y aura Citroën : le centenaire célébré pour la dernière fois à Epoqu’auto dans les halls d’Eurexpo. De la mythique Type A, commercialisée de 1919 à 1921, à l’emblématique 2 CV, qui fait désormais figure de monument indissociable du patrimoine automobile national, en passant par la DS ou la CX, qui ont véhiculé plusieurs générations de présidents de la République française.

Delage, Maserati au salon

Il y aura également Delage : le luxe automobile à la française. Pendant près d’un demi-siècle, de 1905 à 1953, les modèles fabriqués par Delage ont symbolisé le prestige. Pour retracer son histoire, Epoqu’Auto réunira des voitures issues de collections privées, dont certaines qui ne sortent que très exceptionnellement pour des concours d’élégance au niveau mondial. 

Maserati y sera aussi : l’élégance sportive sur la route et sur les circuits, emblématique constructeur transalpin, qui présentera un plateau de voitures musclées, symboles de modernité dès leurs premiers tours de roues en 1914. Un parcours qui va être raconté à travers d’un plateau exceptionnel, qui mobilisera une vingtaine de voitures de prestige.

Sans oublier Gnome & rhône : les motos lyonnaises. 

En autres, le Club des 3A proposera une exposition de « sorties de grange », avec la présentation de pièces rares. Il en va ainsi de l’espace Autodiva, qui sera dédiée à la marque de voitures de course irlandaise Crosslé, mais encore du plateau Youngtimers, qui présentera une rétrospective consacrée aux coupés 4 places, voire des clubs réunis sous les bannières Peugeot, Citroën, Renault…

Enfin, comme tous les ans, Jean-Pierre Osenat, le commissaire-priseur proposera une vente aux enchères exceptionnelle le dimanche 10 novembre à partir de 14h00. Les spectateurs présents dans le hall 6 pour la vente aux enchères auront accès à une tribune totalisant 950 places assises.

Infos pratiques : Garderie pour les enfants de 4 à 12 ans le samedi à partir de 11h et le dimanche à partir de 10h. Quant aux tarifs, pour Adultes : 15 € (13 € places achetées sur internet avant le 8 novembre), Groupes (+ de 15 personnes) : 11 € (pas d’achat possible sur internet) ; Enfants de – de 12 ans : gratuit. Pour le parking : 9 € et gratuit pour les véhicules de collection (de plus de 30 ans). 

Articles associés