Pour exister sur le segment concurrentiel des SUV, Kia lance le Stonic dès le mois d’octobre. Un nouveau crossover urbain, prêt à en découdre face aux constructeurs français. Mais quelles sont ses armes et

 

Kia propose un véhicule innovant, d’abord par son design expressif, le fruit d’une collaboration étroite entre les designers européens et coréens de Kia. Les lignes sont tendues avec une face avant qui reprend le fameux « Tiger Nose », nez de tigre en français, légèrement modifié. Par ailleurs, l’auto est dotée de passages de roues et de bas de caisse rehaussés en noir. La séparation entre le toit et la carrosserie constitue l’un des attributs stylistiques de ce modèle, avec la possibilité d’opter pour une peinture bicolore parfois très contrastée comme le noir Galene et l’Orange.

Le design intérieur est soigné. Le tableau de bord est légèrement incliné avec un écran tactile de 7 » de série dès le modèle de base. Les commandes de chauffage et de ventilation sont manuelles, permettant une certaine simplicité dans leur manipulation. L’intérieur est personnalisable avec un choix de deux ambiances – grise ou orange – pour le tableau de bord et le garnissage des sièges.

Dès la finition Active, on trouve un équipement complet : radars de stationnement, caméra de recul, jantes en alliage de 17″, plancher de coffre à double niveau, écran radio tactile 7’’ compatible avec Android Auto et Apple CarPlay. Mais Kia mise surtout sur la finition Launch Edition, créée à l’occasion du lancement du modèle, avec entre autres la climatisation automatique et le système de navigation dont la mise à jour est offerte pendant 7 ans.

Restez vigilant avec le Stonic

En matière de sécurité, le Kia Stonic propose, en option, les systèmes d’aide à la conduite : freinage d’urgence, détection de piétons, surveillance d’angles morts. Une nouvelle aide apparaît sur la finition haut de gamme baptisée Premium. Il s’agit d’un système de vigilance du conducteur (DAA) qui active dans un première temps une alerte visuelle sous la forme d’un logo représentant une « tasse à café » au compteur, suivie, si cela n’est pas suffisant, d’un carillon d’avertissement.

Côté motorisation, le Kia Stonic propose deux moteurs essence au choix, un 4 cylindres de 100 cv, ou un 3 cylindres de 120 cv. Un moteur diesel 4 cylindres de 110 cv complète l’offre. Toutes ces motorisations sont adossées à une boîte automatique à 6 rapports.

Au volant de la version 1,0 turbo essence T-GDi 120 cv boite 6 finition Premium, la prise en main s’effectue sans difficulté. L’habitacle est spacieux et la position de conduite idéale. Le maintien des sièges est correct ; cependant, on aurait aimé un peu plus de souplesse dans les dossiers un peu trop rigides sur un revêtement dégradé.

Sur la route, le Kia Stonic est agile. Sa direction est précise et sa suspension filtre parfaitement la route malgré sa fermeté. Il est parfaitement polyvalent, alerte en ville avec un bon équilibre sur routes et autoroutes. Le 3 cylindres est silencieux et flirte avec le 180 km/h sur les autoroutes allemandes.

Les tarifs s’étalent de 16 990 EUR pour la version essence MPi 1,4 litre 100 cv à 23 990 EUR pour le 1,6 litre turbo-diesel CRDi 110 cv. Avec son design moderne, sa polyvalence, sa qualité de finition et ses nombreux équipements, le Stonic arrive au bon moment sur le marché français pour venir chatouiller les Renault Scenic, Peugeot 2008 ou Opel Crossland X.

M Morillon

 

Articles associés