L’une des légendes vivantes du Paris-Dakar, Hubert Auriol, se raconte dans un livre intitulé Sur les traces d’Hubert l’Africain. Un récit qui met en lumière la fabuleuse aventure du pilote à travers ses nombreux défis dont celui du Paris-Dakar dans les années 80.

Hubert Auriol se raconte en partageant des anecdotes méconnues et en s’entourant de témoignages d’amis qui l’ont suivi dans ses odyssées mécaniques. Mais c’est surtout le rallye-raid Paris-Dakar qui marqua du fer rouge la carrière du pilote.
C’est l’époque où les pilotes de motos et de voitures partaient sur les pistes de sable et de cailloux, où les dunes semblaient infranchissables, où les bivouacs le soir ressemblaient à une ruche en pleine effervescence et surtout c’était l’époque d’une ambiance particulière qui reliaient les hommes entre eux, soudés dans l’adversité.
C’est à cette époque que Hubert Auriol a construit sa légende, celle d’un motard chevauchant sa BMW 980, devenue elle aussi une icône. Il fut même le premier pilote à remporter l’épreuve en moto et en auto, raflant la première place en 1981 et 1983 en moto et en voiture en 1992. C’est également son accident en 1987 qui a forgé une partie de sa légende. A l’issue d’une chute, les deux chevilles cassées, Hubert Auriol ne pouvait plus descendre de sa monture. Il avait quand même réussi à rejoindre le point d’arrivée dans une souffrance terrible.
C’est ce genre de récit vécu par l’Africain, surnom d’Hubert Auriol qui est né à Addis-Abeba, égrainé tout au long du livre, qui plonge le lecteur dans les exploits d’une vie d’un homme, d’un héro.
Livre en pré-commande
25 euros

Articles associés