La 5ème génération de la Honda Civic Type R arrive sur le marché avec de nombreuses nouveautés, mais conserve l’héritage des berlines hautes performances de Honda.

Tout est nouveau ou presque sur cette nouvelle Type R. L’évolution esthétique est spectaculaire, plus large de 165 mm, plus longue de 36 mm et rabaissée de 2 mm, la Type R devient presque familiale avec un coffre de 420 litres, mais elle garde son allure agressive et sportive. A l’avant, on trouve un pare-chocs plus ample, allongé d’une lame en fibre de carbone, d’accents rouge sportifs intégrant un nouveau groupe de phares. Le diffuseur arrière encadre 3 sorties d’échappement au dessus desquelles trône un énorme aileron qui fonctionne en conjonction avec des sabots de générateur de vortex sur la ligne de toit. La nouvelle Type R est équipée de jantes alliage de 20 pouces.

 

Côté technique, la nouvelle Civic Type R dispose d’une coque rigidifiée, un train arrière multibras inédit, une voie arrière élargie, une meilleure répartition des masses (grâce au réservoir placé sous la banquette et non plus sous les sièges avant). La sélection du mode de conduite est plus complète avec un réglage confort pour une utilisation quotidienne. Celui-ci s’ajoute aux modes ‘’Sport’’ et ‘’+R’’, dédiés à une conduite plus sportive. Chaque mode règle sur demande les amortisseurs adaptatifs, la force de la direction, la sensation de changement de vitesse et la réactivité de l’accélérateur.

L’habitacle est résolument sportif avec ses inserts rouges et de confortables sièges baquets Alcantara bicolores et raffinés, associant avantageusement le carbone et l’aluminium. Le court levier de vitesse est un réel plaisir à manipuler, rapide et précis. Juste en dessous, on trouve la plaque numérotée et le nouveau sélecteur des modes de conduite.

Le cœur de la nouvelle Honda Civic Type R est sa motorisation , le VTEC Turbo 2 litres qui a été optimisé pour atteindre 320 cv à 6500 tr/mn avec une vitesse de pointe annoncée à 272 km/h.

Nous avons essayé la nouvelle Honda Civic Type R sur un parcours mixte dans la région lyonnaise. Les premiers kilomètres d’autoroute confirment la polyvalence de la type R ; en mode confort nous sommes dans une berline agréable et silencieuse, bien installé dans les sièges baquets enveloppants qui auront leur utilité sur les terrains de prédilection de la Type R.

Nous poursuivons notre essai sur les routes sinueuses du Beaujolais et là, la Type R dévoile tout son potentiel. Une pression sur la molette pour passer en mode Sport : les compteurs virent au rouge et les qualités sportives de la Civic Type R peuvent se révéler.

A partir de 2 500 tr/mn, c’est le coup de pied aux fesses assuré, et ça pousse jusqu’à 7 000 tr/mn !. On apprécie le petit levier de vitesse aluminium qui guide une boîte 6 vitesses précise à débattement court. Et, surprise !, la Type R est équipée d’un nouveau système de double débrayage automatique (désactivable), en quelque sorte un talon-pointe automatique très grisant.

Cette nouvelle Type R s’inscrit parfaitement dans les virages, avec un train avant incisif et surtout une direction plus directe. La sortie de virage est facilitée par un autoblocant à glissement limité très efficace, mais attention au retour de volant, si les roues ne sont pas en ligne. Le nouveau train arrière multibras renforce la stabilité et l’équilibre de la Type R et met en confiance son conducteur.

On peut passer en mode +R (ultra sportif) qui durcit la suspension et raccourcit les rapports de boîte. La différence n’est pas énorme sur route ouverte, c’est un mode plus adapté à la conduite sur circuit. A noter que l’ESP n’est désactivable que sur ce mode R.

La nouvelle Honda Civic Type R s’affiche au même tarif que l’ancienne génération à 38 910 €, mais attention il faut ajouter le malus de 6 053 €.

Pour moins de 45 000 €, on peut s’offrir une sportive polyvalente. Cette nouvelle Type R hausse son efficacité pour une utilisation quotidienne, avec confort et sonorité maîtrisé et devient furieuse sur routes sinueuses pour accéder au plaisir de la conduite sportive.

 

Michel MORILLON

 

 

 

 

 

Articles associés