Près de 300 voitures sont venues défiler sur le circuit de Dijon-Prenois. Six plateaux  Peter Auto étaient à l’honneur pour le plus grand plaisir des pilotes et des passionnés.

Au premier jour du Grand Prix de l’Age d’Or 2019, les bolides des six plateaux Peter Auto ont été sur les grilles de départ après les qualifications. La première course du samedi concernait le plateau The Greatest’s Trophy, des modèles d’exception qui ont marqué les épreuves majeures d’endurance entre 1950 et 1960 menés par la Maserati T61 de Guillermo Fierro. Aussi, les spectateurs ont pu admirer les voitures du plateau Sixties’ Endurance, des modèles Sports pré-63 et GT pré-66, véritables icones de leur époque dans les championnats d’endurance. 

Dimanche matin, c’était au tour des voitures du Classic Endurance Racing (CER 1) de mener la danse, dans une course menée par Claudio Roddaro dans sa Porsche 917. Ensuite, le plateau The Greatest’s Trophy effectuait sa seconde course du week-end et cette-fois ci, c’est Carlos Monteverde et Gary Pearson qui sont arrivés en tête avec leur Jaguar Type E. 

Dans la dernière course, la victoire est revenue à Christian Traber sur BMW 3.0 CSL.

650 voitures présentes

Autres acteurs du Grand Prix de l’Age d’Or, 31 clubs de marque étaient présents à Dijon-Prenois pour profiter de séances de roulage privilégiées. Parmi eux, le club MX5 qui fêtait les 30 ans d’existence du modèle en grande pompe avec pas moins de 100 véhicules inscrits, ou encore le Club Alpina France qui officialisait sa 10ème participation au Grand Prix de l’Age d’Or.

Pour la suite de la saison, nous vous donnons rendez-vous à Chantilly le 30 juin prochain pour les Concours d’Elégance et au circuit de Budapest du 12 au 14 juillet pour la deuxième édition du Hungaroring Classic. 

Articles associés