Pole position, meilleur tour en course et moyenne horaire les plus rapides de la jeune histoire du FIA Formula E Championship ont marqué l’ePrix de Punta del Este. Le tracé uruguayen proposait un challenge redoutable entre piste bosselée, poussiéreuse et étroite, mais aussi la traditionnelle gestion d’énergie. À ce jeu, c’est Sébastien Buemi qui s’est montré le plus doué en offrant à e.dams-Renault sa première victoire de la saison. Cette 3ème épreuve de l’année a permis de mettre en avant la robustesse des monoplaces. Jean-Éric Vergne (Andretti Autosport) signait la pole position la plus rapide de l’histoire (134,1 km/h de moyenne) de la jeune catégorie, tout en ayant légèrement touché le mur au cours de son relais.

Articles associés