Ford a mis en place, depuis un an à Londres, des tests auprès de 20 clients professionnels qui roulent à bord de Transit Custom Plug-In Hybrid (PHEV).

Le Transit Custom Plug-In Hybrid s’appuie sur un moteur électrique principal alimenté par des batteries Lithium-ion 14 kWh à refroidissement intégré, situées sous la cabine arrière. Ce premier utilitaire Ford hybride offre une autonomie de 50 kilomètres sans aucune émission. Grâce au moteur essence EcoBoost 1.0l intégré au circuit de charge, uniquement utilisé comme prolongateur d’autonomie, le Transit Custom Plug-in Hybrid peut rouler près de 500 km sans avoir à s’arrêter.

Grâce au port de recharge situé à l’avant, les batteries du Transit Plug-In Hybrid peuvent être rechargées sur une simple prise domestique 240V 10A, pour une recharge complète en 5 heures, ou bien via une prise 240V 16A ou 32A, pour une charge complète effectuée en 3 heures.

Des tests étendus

Le Transit Custom Plug-in Hybrid existe en version Fourgon L1H1, L1H2 ou Kombi 9 places, et sera disponible en concession fin 2019 à partir de 43 790 euros HT. Les tests vont être étendus en Europe. Les villes de Cologne (Allemagne) et Valence (Espagne) vont à leur tour déployer des flottes professionnelles de Transit Custom Plug-In Hybrid, mais également sa déclinaison Tourneo Custom Plug-In Hybrid, dédiée au transport de personnes.

Grâce à cette stratégie centrée sur l’expérience client, Ford ambitionne de renforcer sa place de leader des véhicules utilitaires en Europe. 

Articles associés