Après la Mondéo Vignale et le S-Max Vignale, c’est au tour du SUV Edge de recevoir la célèbre signature, une griffe haut de gamme que Ford applique sur ces modèles.

 

Notre Ford Edge Vignale a fière allure avec tout d’abord cette grille de calandre chromée imposante, typique des pick-up américains et ses optiques 100% LED bien intégrées. Perchée sur des roues à jantes chromée de 20’’, l’auto s’impose. La face arrière est surmontée d’un becquet et d’énormes sorties d’échappement qui donnent la note sportive au Edge. Ce Ford peut s’attaquer sans complexe à la concurrence et notamment au BMX X5, à l’AUDI Q7 et au Mercedes GLE.

A l’intérieur, la griffe haut de gamme Vignale est bien présente. Le cuir matelassé et perforé des sièges est de belle facture. On le retrouve également sur les contre-portes, la planche de bord, le volant et le levier de vitesse.

Le tableau de bord, aux lignes fluides, est doté d’un tout nouveau système multimédia SYNC III (compatible avec le CarPlay d’Apple et Android Auto) ainsi que d’un système actif de réduction du bruit (Ford Active Noise Control), très efficace. Quelques options demeurent au catalogue, dont le toit panoramique vitré (1 400 €), la direction adaptative (700 euros), le régulateur de vitesse adaptatif (500 euros), le stationnement semi-automatique (250 euros) … La gamme Vignale s’enrichit de services spéciaux pour la clientèle, avec notamment une conciergerie accessible 24h/24 et 7j/7 et l’enlèvement et le retour du véhicule lors de l’entretien.

Ce nouveau Ford Edge est proposé avec un bloc diesel TDCi décliné en 180 et 210 ch, associé à une boîte manuelle à 6 rapports (180 ch) ou une boîte de vitesses robotisées PowerShift 6 rapports avec palettes au volant (210 ch). Une transmission intégrale assure une efficacité quelque soit le terrain. Les deux moteurs sont donnés pour une consommation de 5,9L/100 km et 152 g/km de C02.

Nous avons pris le volant de la version la plus aboutie, le Edge  Vignale AWD TDCi 210 ch, équipé de la BVA 6 rapports PowerShift.

Confort de conduite

Dès les premiers tours de roues, on trouve facilement une bonne position de conduite. Les sièges sont confortables, même si on aurait aimé un maintien latéral plus ferme. Sur notre parcours sinueux, le 2 litres de 210 ch exécute correctement sa tâche sans être un foudre de guerre. La boite auto tempère nos ardeurs et on a du mal à sentir réellement les 210 ch sous le capot. Mais ce moteur a du couple et le manque de sensation est compensé par le confort de conduite et l’agrément de la vie à bord. Les sièges chauffants et réfrigérants à multiples réglages, dont un pour les lombaires, sont très agréables et le grand écran tactile 8 pouces permet une connexion avec un smartphone.

L’ambiance est feutrée et la mécanique silencieuse, sauf à froid où le diesel gronde un peu. La direction est parfois imprécise dans les virages serrés et le train donne une impression de louvoiement. Le système de transmission intégrale Intelligent All Wheel Drive distribue la motricité selon les conditions d’adhérence. Sur autoroute, le Edge est sur son terrain de chasse. Il reste discret aux oreilles et apporte beaucoup de confort de conduite.

Le Ford Edge est commercialisé aux tarifs de 51 700 € en version TDCi 180 ch et à 55 950 € pour la version TDCi 210 ch boîte auto. Pour notre modèle, équipé de nombreuses options, il faut débourser 61 975 €. Le nouveau Ford Edge Vignale semble être un bon compromis sur le marché des SUV haut de gamme. Son prix reste inférieur à celui de ses concurrents, à équipement équivalent en proposant au passage un service original : celui de la conciergerie.

M Morillon

 

Articles associés