S’exporter, c’est le mot devenu incontournable pour les dirigeants de la marque allemande Opel rachetée par Peugeot en 2017.

2017 Opel Insignia GSi

Deux pays sont dans l’objectif du service marketing : le Maroc et la Tunisie. Pour le premier, le Groupe Auto Hall, par l’intermédiaire de sa filiale Société Marocaine de l’Automobile Allemande (SM2A), va se charger, à partir d’avril 2018, de l’importation et de la distribution des véhicules Opel dans le pays. Le Groupe Auto Hall est l’un des plus gros distributeurs automobiles du pays et dispose d’un réseau de plus de 50 points de vente. Opel sera représentée par l’intermédiaire de 10 points de vente exclusifs, chacun disposant à la fois d’une structure pour la vente et d’une autre pour l’entretien.

 

Pour la Tunisie, la STAFIM, partenaire de longue date de Peugeot, a été choisie pour être le nouvel importateur. Elle va commencer à vendre des Opel en Tunisie dès avril 2018. Opel sera présent dans quatre showrooms : deux dans la capitale, Tunis, ainsi qu’un autre à Sousse et un autre à Sfax.

Le Maroc fait rêver le constructeur allemand car il est le deuxième plus grand marché automobile d’Afrique. Sa progression est importante : +25% en deux ans. Les perspectives sont donc bonnes de l’autre côté de la Méditerranée et le constructeur table sur une part de marché de 5% en 2023.

Et Opel voit loin, car le développement des ventes hors d’Europe semble primordial pour le constructeur. Les objectifs sont d’atteindre les marchés en Asie, au Moyen-Orient et en Amérique du Sud. Le but de ce déploiement tout azimut, c’est de parvenir à ce que Opel réalise 10% du volume de ses ventes à l’extérieur de l’Europe, dès le milieu des années 2020.

Articles associés