Belle des villes. Lancée début septembre, la troisième Twingo renoue avec un design plus audacieux et fleure bon le succès.

La Twingo 3, lancée le 1er septembre, réunit tous les ingrédients d’un succès populaire. Un succès digne de celui de la version originale, sortie vingt ans plus tôt, et devenue reine des mini citadines.

Oubliée l’insipide Twingo 2, et bienvenue à cette Twingo à l’air plus sympathique, qui puise son inspiration chez ses aînées et notamment dans les classiques de la marque au losange. Un peu de Twingo 1 par ici, un air de Renault 5 Turbo par là, les références au glorieux passé du constructeur s’unissent pour donner le meilleur.

Renault_61333_global_fr (Small)

Le moteur, installé en position centrale arrière, laissait craindre le pire. Mais l’association avec Mercedes, qui lancera prochainement une Smart basée sur la même plate-forme, a opéré au mieux. Car non seulement cette architecture nouvelle offre à la petite citadine un rayon de braquage hors du commun, mais elle lui permet de conserver un volume de coffre d’une capacité comprise entre 188 et 980 litres lorsque les sièges arrière sont rabattus. Des sièges qui sont cependant bien loin d’être très confortables et ne qui ne sont malheureusement plus coulissants comme l’étaient ceux des précédentes versions. Si l’habitacle est de très bonne facture, il faudra donc composer avec une modularité limitée.
Cette nouvelle Twingo manque en revanche quelque peu de dynamisme dans sa version d’entrée de gamme, délivrant une puissance de 70 chevaux. Dépourvu de turbo, le petit bloc essence, sans doute suffisant pour un usage exclusivement urbain, nous semble en effet trop juste pour affronter de véritables trajets, chargé de quelques passagers ou bagages. Il faudra donc faire appel au bloc TCE de 90 chevaux pour sortir de la jungle urbaine. En revanche, les consommations s’envolent et flirtent avec les 7 litres au cent. Des consommations proches de celles d’une Twingo 1, connue pour son appétit d’ogre.
Cette nouvelle Twingo, disponible à partir de 10 800 euros, n’est plus fabriquée en France et nous vient de Slovénie, afin d’être produite à moindre coût. Renault propose une série de lancement « Edition One » sur-équipée à 15 700 euros.

Renault_61320_global_fr (Small)

Articles associés