Il y 10 ans, le 5 décembre 2009 avec les Andros Cars, c’était la naissance de la 1ère course automobile 100% électrique au monde. Pour la première fois en 2019 les silhouettes thermiques et électriques se retrouvent en compétition dans la catégorie Elite Pro. Le résultat est plus qu’encourageant puisque les silhouettes électriques prennent les 2ème et 3ème place du classement général et deux voitures électriques avec à leurs volants Olivier Panis – Aurélien Panis et Sébastien Loeb – Franck Lagorce montent sur le podium de la course au  stade de France.

Les modèles thermiques ont été reconditionnés par la socièté Exagon Engenering à Magny-Cours pour répondre aux conditions de sécurité liées à la configuration électrique.

Tous les pilotes  disposent du même châssis équipés de 2 blocs  électriques sur la transmission longitudinale, refroidis par eau glycolée. Coté  batterie, c’est  10 modules de 50V spécifique Exagon qui produisent 340 ch. On retrouve la transmission 4 roues motrices et directrices des modèles thermiques.  

Ces silhouettes offrent de nouvelles sensations de conduite  aux pilotes, plus de changement de vitesses et un couple moteur électrique pour acquérir immédiatement la pleine puissance. Cette nouvelle formule attire  de nouveaux teams et notamment le SLB (Sébastien Loeb Racing) qui engage Olivier Panis. Sébastien Loeb est présent sur 2 courses, Val Thorens et la finale de Super Besse. A noter le retour d’Yvan Muller (10 victoires sur le Trophée Andros ) comme team manager du Yvan Muller Racing.

Parmi les forces en présence on retrouve les spécialistes de la discipline dont le vainqueur sortant, Jean-Batiste Dubourg qui remet son titre en jeu face à Olivier Panis, Benjamin Rivière, Franck Lagorce, Nicolas Prost et quelques jeunes loups, Aurélien Panis, Nathanaël Berton, Yann Ehrlacher, le neveu d’Yvan Muller et Christophe Ferrier qui après 4 victoires en Andros Cars électriques s’engage en Elite Pro avec le team CMR. On salut un pilote venu du froid, Andreas Bakkerud (vice champion du monde de rallycross) engagé par Saintéloc Racing.

La première épreuve de Val Thorens réserve toujours des surprises et se sont les jeunes qui prennent le pouvoir. En Elite Pro la course du samedi est remportée par Yann Ehrlacher, (1ère victoire sur l’Andros) du Yvan Muller Racing devant Jean-Batiste Dubourg, Renault Zoé qui limite les dégâts et Aurélien Panis en Audi A1.

En catégorie Elite (pilotes amateurs), Sylvain Pussier, Peugeot 208, pilote et team manager survole les débats devant Eddy Bénézet (CMR) et la Renault Zoé d’Emmanuel Moinel.

La course du dimanche est plus animée, Aurélien Panis Audi A1 montre sa vitesse de pointe et remporte la manche devant Sébastien Loeb qui relève la tête après sa mauvaise prestation de la veille, seulement 9ème et Nicolas Prost Renault Zoé qui devance son champion de coéquipier. On retrouve les deux pilotes Panis et Prost qui ont déjà fait une saison en silhouette électrique et acquis de l’expérience dans ce type de conduite. 

En catégorie Elite , les cartes sont redistribuées, c’est Stéphane Ventaja (Saintéloc Racing) qui remporte la course devant Jérémy Sarhy (Sébastien Loeb Racing) et Clémentine Lhoste (Sylvain Pussier Compétition).

Aurélien Panis quitte Val Thorens avec une belle avance au classement général et devient de fait le favori de ce 1er e-Trophée Andros. Rendez vous les 20 et 21 décembre pour le e-Thophée Andros en Andorre. 

Michel MORILLON

Articles associés