Ce nouveau SUV conjugue raffinement et luxe aux technologies les plus récentes.

 

La DS 7 Crossback se positionne comme le nouveau porte-drapeau de DS Automobiles. Elle annonce l’esprit que reprendront les futurs modèles de la marque, avec un design pur et spectaculaire ainsi que de généreuses proportions. Comme sur tous les nouveaux modèles DS, des versions 100% électriques ou hybrides rechargeables, seront déclinées. Ces technologies devraient, en 2025, représenter plus du tiers des ventes de la marque.

Côté style, les feux avant et arrière signent l’identité de la DS 7. A l’avant les projecteurs pivotants à LED se démarquent de la concurrence et à l’arrière, les feux se distinguent par un graphisme original évoquant un dessin écaillé d’un bel effet. Sa silhouette de SUV, son long capot nervuré et de grandes roues donnent à cette DS 7  une personnalité affirmée.

Lors de nos essais sur les routes aux tracés et revêtements variés du Lubéron, nous avons pris en main la version la plus musclée dotée du moteur 1.6 THP Puretech. Ce nouveau groupe développe 225 ch et 300 Nm.  Il n’est associé qu’à la nouvelle boîte automatique EAT8 et transmet sa puissance aux roues avant. A bord c’est le silence. Le moteur exempt de vibrations, est d’une grande discrétion. Une parfaite harmonie avec un intérieur très « cocoon »et confortable.

A basse ou haute vitesse les changements de rapport mettent en exergue les qualités de la boîte EAT8. Un soin particulier a été apporté à l’insonorisation, grâce à des vitrages avant et arrière feuilletés. De plus de nombreux isolants sont placés en plusieurs endroits du véhicule. De quoi permettre aux mélomanes et autres amateurs de musique, de savourer l’étonnant système hi-fi Focal proposant jusqu’à 14 haut-parleurs.

Le conducteur trouve face à lui un combiné d »instrumentation  qui intègre notamment la vision de nuit et l’écran tactile de l’infodivertissement. Les matériaux sont soigneusement choisis en fonction de l’option proposée, avec par exemple des commandes en métal guillochées ou des cuirs  surpiqués. Les sièges enveloppants acceuillent les occupants dans le plus grand des conforts. Un vrai plaisir. On sent que tout est soigné et doit être le plus parfait possible. Parfois presque trop, l’ensemble manquant parfois d’unité en étant par trop disparate.

Sur route on apprécie un couple maxi rapidement disponible rendant la conduite « vivante » par de franches accélérations. Un train avant réactif permet au moteur de s’exprimer pleinement, la voiture profitant d’un poids très  léger (1 425 kg) dans ce segment. Un mode Sport ajoute de la puissance mais sa sonorité (diffusée par haut-parleurs) n’est pas très convaincante.

C’est le mode Confort qui sied le mieux à la DS 7 Crossback, un SUV qui soigne ses occupants. On peut d’ailleurs profiter d’une supension active en option qui lit l’état de la chaussée et procure à ce SUV un confort routier feutré et rassurant. D’une largeur de 1,90 m la DS 7 n’aime pas trop rues ou parkings étroits mais les aides à la conduite proposées faciliteront grandement vos manoeuvres.

La DS7 Crossback 225 signe une brillante et remarquable entrée dans le monde très exclusif des SUV de luxe. Disponible dans le reseau DS à partir de 30 200 euros.

J meloni

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles associés