Monaco 21 22 Mars 2017
Présentation internationale

Sous l’impulsion du premier ministre indien Narendra Modi, l’Inde verra d’ici 2020 circuler dans ses rues des véhicules 100% électriques. Pour y parvenir, le premier ministre se donne 3 ans et a déjà noué des contacts de coopération avec deux constructeurs automobiles, Suzuki et Toyota.

Les deux constructeurs nippons ont d’ores et déjà créé une structure de coopération dans laquelle chacun a un rôle à jouer. Suzuki est chargé de produire les véhicules électriques et Toyota apporte son soutien technique.

Le cahier des charges prévoit également un approvisionnement en Inde des moteurs électriques et des autres composants majeurs, en plus des batteries lithium-ion. Suzuki a déjà annoncé son intention de construire une usine de production de batteries lithium-ion sur le site même de sa production automobile, nouvellement mis en service dans l’état du Gujarat.

Par ailleurs, les deux constructeurs japonais devront mettre en place des stations de charge, former des techniciens après-vente pour le réseau de distribution et développer des systèmes capables de traiter les batteries en fin de vie.

Le gouvernement indien se donne ainsi les moyens de créer une nouvelle branche industrielle à forte croissance qui a pour but de soutenir son économie.

Articles associés