La plate-forme Cteasy propose les prix les plus bas du marché pour effectuer un contrôle technique sur le territoire français. Mais quelle est cette formule magique proposant même des CT à 1 euros ?

 

Cteasy lance le contrôle technique automobile à 1 euro. Ceci n’est pas une blague, ni un poisson d’avril, mais bien une vraie info. On peut dire que c’est du low-cost pur et dur. Mais attention ! Car derrière cette proposition très alléchante, se cache un « mais ».

Eh oui, la réalité rattrape le rêve à toutes enjambées, car les chanceux qui pourront passer leur CT à 1 euro auront fait l’objet d’un tirage au sort. Seule une centaine de coupons à 1 euro sera mise en vente chaque mois dans les centres partenaires, autrement dit presque rien, comparé aux nombres de clients qui se précipitent tous les mois dans les 250 centres que compte la plate-forme.

Ce coup de pub met en lumière la stratégie commerciale agressive du site qui accélère sa couverture du territoire depuis 2016 grâce aux nombreux projets de partenariats avec de nouveaux centres. Elle est devenue le numéro 1 du contrôle technique pas cher en France. La plate-forme s’appuie sur les chiffres qui montrent une progression des CT dans les années à venir. En France, chaque année, environ 19 millions de véhicules y sont soumis ; ceux-ci  sont effectués autour de 5 réseaux principaux. Ce marché représente un chiffre d’affaires d’environ 1,26 milliard d’euros. La France compte près de 6 500 centres de contrôle et ce nombre augmente régulièrement, au rythme de 180 ouvertures annuelles.

Mais comment fait Cteasy pour proposer des prix très bas, alors qu’en moyenne un CT coûte entre 70 et 80 euros ? C’est très simple en définitive. Cteasy n’a aucun centre. Cette société n’est en réalité qu’une plate-forme de réservation qui s’est inspirée des sites de réservation en ligne dans l’hôtellerie. Elle propose aux centres partenaires de remplir leur carnet de réservation dans des créneaux encore libres. Pour y arriver, elle met en ligne des CT à des prix imbattables allant jusqu’à -50%. Tout le monde est gagnant : le client paye moins cher son contrôle, le centre optimise son taux d’occupation et le site Cteasy prend au passage une commission.

Une formule qui séduit

Le seul inconvénient de ce système, que l’on retrouve sur tous les autres sites de réservations low-cost, c’est de se voir imposer un créneau horaire.

Mais cette formule séduit de plus en plus les automobilistes qui ont constaté l’augmentation du coût des CT depuis le 20 mai dernier. Cteasy a bien compris que cette dernière allait lui profiter, car les conducteurs sont désireux de faire des économies. Pour répondre aux attentes des clients, l’entreprise a déjà multiplié par 10 le nombre de ses centres partenaires, atteignant ainsi les 250. Fin 2018, elle devrait avoir atteint son objectif, fixé à 300.

Prochaine étape pour la plate-forme, l’international. D’ici fin 2018, le concept CTeasy.com va être adapté en Belgique.L’objectif pour 2019 étant de déployer le concept également en Allemagne. Si la plate-forme Cteasy poursuit son développement actuel, elle va très vite devenir incontournable et contrôler de plus en plus les créneaux de réservations dans les centres de contrôle technique.

Articles associés