Le conseil national des professions de l’automobile (CNPA) demande aux pouvoirs publics un contrôle technique obligatoire tous les ans à partir de la septième année. Il met en avant les derniers chiffres de l’organisme technique central (OTC) qui montrent que l’âge moyen du parc des VP est vieillissant et que le taux de contre-visite, à partir de la 7ème année, passe de 7% à 12%,   culminant même à 25% à partir de la dixième année. Le constat est sensiblement le même pour les véhicules utilitaires. Si l’idée semble a priori de bon sens, un état correct de fonctionnement d’un véhicule n’évite en aucun cas d’avoir un mauvais conducteur derrière le volant.

Articles associés