Arrivée en 1917 sur le marché européen, la marque Mitsubishi y fête cette année ses 100 ans. Si l’on remonte le temps, la marque nipponne, qui fait partie du paysage français et européen, a du s’imposer pour conquérir le vieux continent.

D’ailleurs, il faut avoir en tête que le marché européen, devenu un marché de référence pour tous les constructeurs mondiaux, est depuis toujours le marché le plus difficile à pénétrer, Mitsubishi a réellement commencé à exporter ses véhicules vers l’Europe en février 1970 suite à la signature d’un contrat exclusif entre Mitsubishi Heavy Industries Co. (MHI) et Chrysler Corporation. En mai 1971, Mitsubishi Motors Corporation et Chrysler International S.A. concluent un nouvel accord comprenant la distribution des véhicules Mitsubishi par le réseau international des concessionnaires Chrysler.

Des ventes limitées

Mais du fait des restrictions imposées par cet accord, les ventes de Mitsubishi Motors sont restées très limitées en Europe (4 861 unités entre 1971 et 1975) tandis que, dans le même temps, les ventes des autres constructeurs japonais grimpaient en flèche, passant de 16 458 unités en 1965 à 528 486 unités en 1975.

A partir de 1974, des droits de distribution ont été accordés à des sociétés indépendantes, tout d’abord en Belgique, au Luxembourg (août 1974), aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, le pays même où avait eu lieu le lancement officiel de la marque en Europe à l’occasion du salon automobile de Londres en octobre de la même année.

Deux modèles fondamentaux pour la marque

Les modèles Lancer et Galant ont été tous deux présentés lors de ce salon événement pour la marque, puis commercialisés dès 1975 dans ces quatre pays.

Ils ont ensuite fait progressivement leur arrivée sur les autres marchés européens, qu’ils soient ouverts aux importations japonaises (comme l’Allemagne en 1977) ou soumis à des quotas (comme la France en 1978).

Dans l’intervalle, le contrat avec Chrysler International prit fin en août 1982 et le siège social de Mitsubishi Motors Europe B.V, fut créé aux Pays-Bas. Mitsubishi était devenu un constructeur automobile majeur en Europe avec son arrivée en France dès 1978. La marque ouvre également un centre européen de recherche et développement à proximité de Francfort. Et en 1991, son activité s’étend en Russie. En 1995, la présentation de la Carisma, premier modèle de MMC (Mitsubishi Motors Corporation) spécialement destiné au marché européen, partage sa plateforme avec Volvo et est produite à l’usine NedCar aux Pays-Bas.

Après des dizaines d’années d’acharnement, l’Europe avait définitivement adopté Mitsubishi.

 

J meloni

 

Articles associés